PUBLICITÉ

RDC : Début de l’opération d’identification des étrangers à Kinshasa

Le ministre provincial de l’Intérieur sécurité et justice, Didier Tenge te Litho a, au nom du gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, donné jeudi, le coup d’envoi de l’opération d’identification des étrangers et de délivrance des cartes de résidence, dans la commune de la Gombe.

Il a signifié que la carte de résidence a un fondement légal tel que précisé dans le communiqué officiel rendu public le 05 du mois en cours.

Tenge te Litho a noté que le lancement de ce projet dont les objectifs cadrent avec la vision de Kin-Bopeto, initiée par le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka, est rendu possible grâce au partenariat public-privé avec la société « Smart Security services ».

De son côté, le directeur général de la société « Smart security services », Yannick Batupe, a salué l’intérêt que le gouverneur de la ville a accordé à ce projet d’identification et de la délivrance des cartes pour étrangers, soulignant que la population kinoise était estimée, en 2021, à plus de 18 millions d’habitants.

Cependant , il s’observe, a-t-il affirmé, un flux migratoire dans la capitale, avec un nombre important d’expatriés ayant choisi la RDC comme leur terre d’accueil, d’où il y a nécessité de mettre en place une plateforme qui aura pour mission de produire et délivrer les cartes de résidence pour étrangers établis dans la ville province de Kinshasa.

Par ailleurs, il a révélé que cette opération permettra à la ville de Kinshasa de maximiser ses recettes par la perception des taxes liées à la production des cartes et cela cadre avec la vision du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi.

La mission de la commission provinciale de supervision de la délivrance des cartes pour étrangers est d’étudier, préparer et évaluer, en collaboration avec les communes, les opérations relatives à la délivrance des cartes de résidence pour étrangers vivant dans la ville de Kinshasa, d’émettre les avis sur l’éligibilité du citoyen étranger à l’obtention de ladite carte et d’établir le registre provincial des étrangers. Cette commission provinciale a été créée depuis 2011, rappelle-t-on.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

EN CONTINU