PUBLICITÉ

Kinshasa: L’Hôtel de ville a lancé l’identification et la délivrance de la carte de résidence pour étrangers

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a lancé depuis mardi, l’opération d’identification des étrangers résidant à la capitale congolaise et de délivrance de leurs cartes de résidence.

D’après un communiqué de l’Hôtel de ville parvenu à POLITICO.CD, tous les étrangers majeurs, étudiants, missionnaires et mineurs à partir de l’âge de six (6) ans résidant à Kinshasa ont été invités à se présenter et ce, endéans 10 jours à dater du 5 au 15 juillet 2022, à la Commission provinciale de supervision de la délivrance de la carte de résidence pour étranger, située sur l’avenue de la Justice, à l’immeuble Hamadan, dans la concession de l’Eglise du Christ au Congo dans la commune de Gombe.

L’exécutif de Kinshasa a par ailleurs précisé que, les membres du corps diplomatique et consulaire, les fonctionnaires internationaux, leurs conjoints, ainsi que leurs enfants mineurs non mariés vivant sous leurs toits ne sont pas concernés par ladite mesure.

« La ville de Kinshasa informe tous les étrangers ou expatriés ( Adultes, étudiants, missionnaires et mineurs à partir de l’âge de 6 ans résidant à Kinshasa (exceptés les membres du corps diplomatique et consulaire, les conjoints ainsi que leurs enfants mineurs non mariés visant sous leurs toits) qu’elle procédera conformément à la constitution de la République Démocratique du Congo, spécialement en son article 204 point 27 et à l’ordonnance-Loi N°83-003 du 12 septembre 1983 relative à la police des étrangers ainsi qu’à l’ordonnance N°83-164 du 12 septembre 1983 portant mesure d’exécution de ladite ordonnance-Loi, à partir de ce 05 juillet 2022 qu’elle procédera à l’identification de tous les étrangers et la délivrance de la carte de résidence pour étrangers », peut-on lire dans ce communiqué.

Le gouverneur de Kinshasa a prévenu qu’une amende équivalant à 50% du montant à acquérir en sus du principal sera appliquée à l’étranger n’ayant pas obtenu sa carte dans le délai requis et ce, dans préjudices de sanctions prévues par la législation en matière de la police des étrangers.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU