PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : Une accalmie s’observe dans les zones de combats à Rutshuru

Après plusieurs semaines d’affrontements intenses entre l’armée congolaise et l’armée rwandaise en connivence avec les terroristes du M23, un calme précaire s’observe depuis mardi 5 juillet dans la zone de combats dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu.

La même situation est aussi observée depuis la journée du lundi vers Bikenke, Rwanguba et Ntamugenga.

Ce calme est revenu après un affrontement violent occasionnant une vague de déplacement de la population à Bikenke dans le groupement Kisigari vers Kanyaruchinya au nord de Goma.

Des sources concordantes citées par la Radio Okapi affirment que les FARDC maintiennent leurs positions notamment à Rumangabo et Rubare.

Conséquences des affrontements de lundi

L’intensité des combats de lundi 4 juillet, a causé plusieurs situations inconfortables. Par conséquent, la société Virunga Énergie basée dans cette région, a dû évacuer vers Goma son personnel non essentiel qui travaille à la centrale hydroélectrique de Matebe mais aussi à Rwanguba.

Par contre à Rutshuru-Centre et à Kiwanja ainsi que ses environs, la population vaque librement à ses occupations ce mardi, en suivant de près l’évolution de la situation au front.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU