PUBLICITÉ

Kinshasa et Vatican signent 5 accords spécifiques pour « le bien-être du peuple congolais »

Le chef du gouvernement congolais, Sama Lukonde et le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège ont coprésidé, ce samedi 02 juillet 2022, à la primature, la cérémonie de signature de 5 accords spécifiques, notamment, l’accord sur l’éducation, l’accord sur la pastorale de l’église dans les établissements pénitentiaires et la garde des enfants en conflit avec la loi, l’accord sur la fiscalité, l’accord sur la pastorale de l’église auprès des orphelinats, des personnes âgées.

À en croire les services de communication au sein de la primature, ces accords signés par les membres de leurs deux Gouvernements respectifs visent à régler la collaboration entre l’État congolais et l’église catholique dans ces différents domaines précis. La signature de ces accords spécifiques intervient dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord-cadre signé en 2016 entre le Saint-Siège et l’État congolais et à la suite de la ratification des instruments y relatifs qui est intervenue en 2020.

Ladite céremonie de signature de ces accords s’est déroulée entre plusieurs membres des deux gouvernements (congolais et du Vatican) en présence du Premier ministre et du Secrétaire exécutif du Vatican ainsi que du cardinal Fridolin Ambongo. Elle a été suivie d’un échange de cadeaux entre les deux délégations.

Au sortir, Monseigneur Donatien N’shole, chapelain du pape et Secrétaire général de CENCO, qui s’est confié à la presse au nom de son institution. Il a déclaré que le travail sera désormais fait dans un environnement beaucoup plus rassurant, étant donné que l’État congolais s’est engagé à encadrer et accompagner le travail de l’église au service de la population congolaise.

« Comme vous le savez, en 2016, un accord-cadre avait été signé entre le Saint-Siège et l’État congolais. En janvier 2020, il y a eu échange et ratification des instruments par le Président Tshisekedi, qui avait représenté le pays. La mise en œuvre de cet accord prévoit les accords spécifiques. Aujourd’hui, nous avons eu la joie d’assister à la signature de 5 accords spécifiques. Il s’agit de l’accord sur l’éducation, l’accord sur la pastorale de l’église dans les établissements pénitentiaires et la garde des enfants en conflit avec la loi, l’accord sur la fiscalité, l’accord sur la pastorale de l’église auprès des orphelinats, des personnes âgées. Ce sont là des services que l’église rend, non seulement aux catholiques, mais à toute la société congolaise », a-t-il confié.

« C’est tout à fait normal que l’État reconnaisse et s’engage à faciliter ce travail dans respect de la loi du pays et sans porter préjudice au droit de l’église qui est le droit Canon. C’était donc la signature de ces accords négociés entre le Gouvernement et la Cenco, au nom du Saint-Siège. Désormais, le travail sera fait dans un environnement beaucoup plus rassurant, étant donné que l’État s’est engagé à encadrer et accompagner le travail de l’église au service de la population », a ajouté Monseigneur N’shole.

Il convient de rappeler que le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a reçu, ce samedi matin, le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Vatican. Ce dernier en visite officielle en RDC était porteur d’un message du Pape François pour le Président Tshisekedi.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU