PUBLICITÉ

Lualaba: L’UNFPA lance le rapport 2022 sur l’état de la population mondiale

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), a procédé ce mardi 28 juin à Kolwezi chef-lieu du Lualaba, au lancement du rapport 2022 sur l’état de la population mondiale. Cette cérémonie a été articulée autour du thème : « comprendre l’imperceptible: agir pour résoudre les crises oubliées des grossesses non intentionnelles».

Dans son allocution de circonstance, Docteur Eugene Kongnyuy représentant résident de l’UNFPA/RDC, s’est appesanti sur la problématique des grossesses non intentionnelles. C’est ainsi qu’il a fait observer une forte corrélation entre les grossesses non désirées et le manque de développement.

- Publicité-

« Pour atteindre les objectifs du développeur durable, il faut combattre les grossesses non désirées. Parceque cela va améliorer la santé de la femme et sa capacité d’actions», a-t-il souligné.

« Nous pouvons éviter les grossesses non désirées. Nous devons faire de la grossesse une aspiration et non une fatalité. Pour que cela se produise, nous devons réduire les inégalités entre les sexes (…). Nous devons garantir l’accès aux méthodes contraceptives et soins de santé sexuelle de qualité, y compris dans un contexte humanitaire », a insisté Eugene Kongnyuy.

« En ce jour du lancement du rapport de l’état de la population mondiale 2022, je voudrais réitérer l’engagement sans équivoque de l’UNFPA, de continuer à soutenir aux côtés des partenaires, les efforts du gouvernement pour mettre fin aux décès maternels; mettre fin aux besoins non satisfaits en matière de planification familiale; et mettre fin aux violences basées sur le genre», a indiqué le Représentant de l’UNFPA/ RDC.

Pour sa part, Fifi Masuka Saini Gouverneure ad-intérim du Lualaba, a attiré l’attention sur la nécessité et la pertinence d’agir dans sa province face aux chiffres alarmants sur les grossesses non intentionnelles.

« Seulement 15,6% des femmes actuellement mariées ou en union libre, pratiquent la contraception en milieu urbain alors qu’en milieu rural seulement 5,8% le font », a-t-elle rappelé avant d’ajouter « ce tableau est si interpelateur que je me fais le devoir en tant qu’executif, d’aligner toute mon équipe gouvernementale sur le front contre le phénomène des grossesses non désirées, afin d’en atténuer les conséquences ».

« À mon entendement, la question de grossesses non désirées ne sera résolue que si, nous nous fixons en amont comme objectif ; l’égalité de genre, la minimisation de la pauvreté, la réduction des inégalités sociales, ainsi que la bonne santé et le bien-être », a déclaré la Gouverneure a.i du Lualaba.

Occasion faisant le larron,Fifi Masuka a invité le représentant résident de l’UNFPA-RDC, à s’impliquer personnellement pour la mise en place dans le Lualaba, des centres pluridisciplinaires dédiés à la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes.

« Je tiens à rassurer toutes les parties prenantes, de l’engagement de la province du Lualaba de mettre à la disposition de ce programme autant qu’elle le peut, des ressources disponibles, afin de renverser la tendance alarmante des grossesses non désirées dans notre province», a-t-elle martelé avant de déclarer lancé le rapport sur l’état de la population mondiale 2022.

Le rapport sur l’état de la population mondiale 2022 qui a été lancé ce jour dans la province du Lualaba, révèle qu’à l’heure actuelle, dans les pays pour lesquels l’UNFPA a récolté les données, que près d’un quart des femmes ne sont pas en mesure de refuser une relation sexuelle ni de prendre des décisions concernant leur santé. C’est dans cette perspective que le Fonds des Nations Unies pour la Population milite en faveur d’un monde où « chaque grossesse est désirée et chaque accouchement sans danger. Un monde dans lequel chaque jeune réalise pleinement son potentiel ».

Junior Ngandu

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU