PUBLICITÉ

Lualaba : Faible engouement des candidats au concours de recrutement dans l’armée

Le concours de recrutement des candidats désireux de rejoindre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) n’a pas connu d’engouement dans la province du Lualaba. C’est le constat que les examinateurs ont fait par rapport à leurs attentes.

Lancé le samedi 25 juin au groupe scolaire Hewa-Bora à Kolwezi, le concours de recrutement dans l’armée a pris fin ce dimanche 26 juin 2022. Sur place, moins de 100 candidats ont répondu à l’appel et ont été examinés.

Pour le Général Diur Muchail, Chef d’état major du commandement général des écoles militaires, certains candidats enregistrés ont brillé par leur absence.

«Le recrutement c’est une opportunité que le Président de la République donne aux enfants du Lualaba d’entrer dans les FARDC. Et nous avons besoin d’un nombre suffisant. Ça, ce n’est pas un nombre que nous nous attendions de recevoir», a-t-il indiqué d’un air inquiet.

La cérémonie du lancement de ce concours a été présidée le samedi 25 juin par Fifi Masuka Saini, Gouverneure ad-intérim du Lualaba. Dans son allocution, elle a appelé les jeunes à servir sous le drapeau.

« J’exhorte à cette occasion les autres jeunes, de considérer la carrière militaire comme une opportunité non seulement de travailler, mais aussi de rendre des loyaux et inoubliables services à la nation congolaise. Venez aussi vous enroulez à ce concours», a lancé Fifi Masuka.

Aux candidats qui ont répondu positivement au cours de recrutement dans l’armée, la Gouverneure a.i du Lualaba leur a souhaité un bon vent au service de la nation. « Je vous exhorte à la probité, l’honneur et sens de responsabilité, qui désormais feront partie intégrante de votre mode de vie», a-t-elle recommandé.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU