PUBLICITÉ

RDC : Le Pape François expédie le premier ministre du Vatican pour la célébration de la messe du 03 juillet

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a annoncé ce samedi 25 juin 2022 au cours d’un point de presse, l’arrivée Pietro Cardinal Parolin, Secrétaire d’État de la Cité du Vatican pour célébrer avec tous les fidèles catholiques la messe du 3 juillet, date à laquelle le Pape François devrait célébrer une messe à Kinshasa.

En cette même date, le Pape François célébrera une messe à la Basilique Saint Pierre avec la communauté congolaise de Rome. Et ce, après avoir rassuré qu’il ne s’agit pas d’une « annulation », mais d’un « report » de son voyage en RDC, et ayant demandé publiquement pardon pour le désagrément que ce report aura causé au Peuple congolais.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a invité tous les fidèles catholiques de participer cette messe qui sera célébrée non seulement pour la paix et la réconciliation en RDC , mais aussi pour invoquer la grace divine sur la santé du Souverain Pontife.

Pour revenir à la visite du Secrétaire d’État, l’équivalent du « Premier ministre », de l’État de la Cité du Vatican à Kinshasa, la CENCO a rassuré la population que cette visite ne se substitue pas à celle du Pape François qui n’est que reportée et pour laquelle les organisateurs et l’église attendent la communication des nouvelles dates.

Contrairement à ce qui se dit dans l’opinion publique sur la confirmation de la visite du Saint Père au Canada, du 24 au 29 juillet 2022 après qu’il ait reporté sine die son voyage en RDC le même mois de juillet, la CENCO estime plutôt que ce voyage sera aussi pour le Pape et pour son médecin un test de l’efficacité de ces soins et servira d’évaluation pour la suite des activités du Souverain Pontife.

« Pour nous un indice encourageant, signe d’une évolution positive des soins qu’il est en train de prendre. Sans doute, le voyage du Canada sera aussi pour le Pape et pour son médecin un test de l’efficacité de ces soins et servira d’évaluation pour la suite des activités du Souverain Pontife », a dit le porte-parole de la CENCO, Mgr Donatien Nshole.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU