PUBLICITÉ

RDC: Félix Tshisekedi crée une cellule chargée d’appuyer sa mandature à la présidence de la CEEAC

Le président de la République, Félix Tshisekedi a, à travers une ordonnance dévoilée sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise-RTNC, créé au sein de son cabinet, une cellule chargée d’appuyer sa mandature à la présidence de la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) pour l’exercice 2022-2023.

Les membres de la Cellule sont tenus à la déontologie des membres du Président de la République et du respect du règlement intérieur de la cellule qui sera établi par décision du directeur de cabinet du Chef de l’État sur proposition de son coordonnateur. La Cellule comprend un bureau dirigé par un Coordonnateur ayant rang du conseiller principal nommé et révoqué le cas échéant par le Président de la République, le coordonnateur représente la Cellule dans son rapport avec le président de la République, la Direction du cabinet ainsi qu’avec les autres instances inter agissantes avec la cellule, le Coordonnateur a droit à l’assistant , un garde du corps, un chauffeur, en plus du coordonnateur, le bureau de la cellule comprend 4 experts ayant rang des Conseillers, d’un opérateur de saisie, un chargé des courriers, un chauffeur, le règlement intérieur visé dans l’article 3 détermine dans le délai le rôle de chaque membre de la cellule et les modalités de fonctionnement de celle-ci.

Les membres de la cellule autres que le coordonnateur sont nommés par décision du directeur de cabinet du président de la République sur proposition du coordonnateur de la cellule en tenant compte de la technicité que revêt les missions de la cellule, la cellule collabore étroitement avec la direction du cabinet du Chef de l’État qui reçoit régulièrement rapport de ses activités. Elle travaille également en synergie avec les ministères sectoriels dont les activités entrent dans le champ des compétences de la communauté économique des États de l’Afrique Centrale ainsi qu’avec les ambassades de la République Démocratique du Congo.

La Cellule a pour mission d’assister le Président de la République dans l’implémentation de sa vision et de son plan d’actions pendant son mandat à la Présidence de la Communauté des États de l’Afrique Centrale. Elle devra aussi contribuer à l’analyse, à la rédaction et à la préparation de prises de positions sous régionales du Chef de l’État et assurer la préparation des dossiers de sa participation aux forums internationaux en qualité de représentant de la communauté économique des États de l’Afrique Centrale, assurer avec les instances gouvernementales compétentes le suivi fonctionnel, administratif,et financier des activités de la Présidence de la communauté économique des États de l’Afrique Centrale exercée par le Président de la République, assumer toutes autres missions qu’elle aura lui confiées par le Président de la République en rapport avec la présidence de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris la présidence tournante de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) lors de la cérémonie de passation du pouvoir avec son devancier de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, organisée en présentiel à Brazzaville, à l’ouverture de  la 20ème session de la conférence des Chefs d’état et de gouvernement de la CEEAC en janvier 2022 pour une durée d’une année.

Dans son discours d’acceptation, il avait promis de contribuer au progrès du continent africain, de réaliser l’autonomie collective et  la stabilité économique, de faire de l’Afrique centrale une région réellement autonome  et  de transformer positivement la société africaine.

Créée en 1983, sur les cendres de l’Union économique et douanière des Etats de l’Afrique centrale (UDEAC), la CEEAC compte 11 pays membres à savoir : le Congo, la RDC, la RCA , l’Angola, le Burundi, le Rwanda, la Guinée équatoriale, le Cameroun, Sao Tomé-et-Principe, le Gabon et le Tchad.

La CEEAC a pour objectif d’assurer l’autonomie collective, de relever le niveau de vie de ses populations et de maintenir la stabilité économique grâce à une coopération harmonieuse. Elle a pour objectif final la création d’un marché commun pour l’Afrique centrale.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU