PUBLICITÉ

Journée nationale du Poisson : Adrien Bokele appelle les acteurs de la pêche et de l’aquaculture à se performer pour une économie forte

La République Démocratique du Congo a célébré, ce vendredi 24 juin, la 55ème édition de la journée nationale du poisson. Cette journée a été placée sous le thème : «la pêche et l’aquaculture au service du développement socio-économique de la République Démocratique du Congo».

À cet effet, le gouvernement de la République à travers le ministère de pêche et élevage a célébré ladite journée à N’sele avec la Fédération des pêcheurs de Kinshasa constituée des pêcheurs de la Gombe, de Ngaliema, Mont-Ngafula, de Kinkole, Kingabwa pour ne citer que ceux-là.

L’occasion faisais le larron, le Ministre de Pêche et Élevage, Adrien Bokele Djema a invité tous les acteurs du développement de la pêche et l’aquaculture à s’inscrire dans la logique de l’excellence, de la performance et de l’essor de ces secteurs productifs et ce, pour un avenir meilleur et une économie forte en RDC.

«Au nom du Président de la République, Félix Tshisekedi et au nom du gouvernement, je souhaite une bonne fête à tous les acteurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture de la RDC, à l’occasion de la commémoration de la journée nationale du poisson», a-t-il énoncé.

Le numéro de la pêche a fait savoir aux pêcheurs que depuis 2020, cette journée nationale du poisson est commémorée dans un contexte difficile de la pandémie de COVID-19 qui a déclenché une crise de santé publique ayant entraîné des perturbations dans le fonctionnement de plusieurs secteurs, notamment la pêche et l’aquaculture. Les mesures de riposte arrêtées par le Gouvernement ont atténué les effets pervers de cette pandémie.

Pour protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture des conséquences de la crise induite par la guerre de l’Ukraine, dit-il, le gouvernement de la République, à travers son ministère s’investit à promouvoir des répliques y afférentes par des initiatives d’atténuation.

Pour lui, cette journée historique du 24 juin célébrée chaque année marque l’attachement du peuple congolais pour la denrées «Poisson» qui est devenu un produit stratégique tant au niveau individuel qu’aux niveaux national et international.

«La production des poissons ne suit pas la progression démographique et, de ce fait, ne couvre pas les besoins de la consommation des populations», a-t-il déclaré.

Pour augmenter de la production nationale, le Ministre Adrien Bokele Djema a laissé entendre qu’il s’emploie à trouver les solutions idoines pour lever certaines contraintes qui affectent le développement de la pêche et l’aquaculture, notamment :

  • Les techniques rudimentaires de pêche et d’aquaculture, du traitement et du stockage des produits de capture ;
  • La carence des équipements de pêche et d’aquaculture;
  • Les difficultés d’écoulement des produits de pêche et piscicoles.

Il sied de noter que le Gouvernement de la République, à travers le ministère de pêche et élevage, a doté des pêcheurs de la ville de Kinshasa des intrants, des filets, des congélateurs et des moteurs hors-bord pour qu’ils augmentent la production des poissons.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU