PUBLICITÉ

Kinshasa : Des mouvements citoyens et des associations des jeunes appellent à une mobilisation générale ce samedi contre l’agression rwandaise

Ce samedi 25 juin, c’est la fibre patriotique qui vibrera à Kinshasa au-delà de tous les clivages politiques. En effet, à l’appel de mouvements citoyens congolais, plusieurs partis politiques ont décidés de marcher tous ensemble dans les rues de la capitale.

Avec des maillots aux couleurs de la Nation et le drapeau national, tous les congolais sont appelés à rejoindre cette marche qui démarrera à la Place Pascale à Masina pour chuter à la Place de l’Échangeur à Limete.

D’ECIDÉ de Martin Fayulu en passant par les Forces Patriotiques, la jeunesse de l’UDPS, le parti LGD de Matata Ponyo, le PNEC ou encore des figures politiques telles que Seth Kikuni, tous ont décidé de rejoindre la jeunesse citoyenne de la LUCHA, FILIMIBI, Congolais Debout, Urgences Panafricanistes RDC, Congolais Mérite Mieux, VICI, Justice en Action, la Ligue des Consommateurs lésés et autres mouvements citoyens qui depuis 15 jours démultiplient les actions dans les villes de Kinshasa, Goma, Bukavu ou encore Kananga.

Cette dynamique citoyenne a vu le jour très rapidement après la recrudescence des violences perpétrées par le Rwanda notamment à travers le M23 il y a de cela près d’un mois. L’objectif des mouvements citoyens est clair, protester contre l’agression Rwandaise, soutenir les troupes des forces armées qui se battent sur le terrain pour la souveraineté de notre Nation, pour demander, entre autre, la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda et la justice pour lutter contre l’impunité.

« La réussite de cette marche sera la preuve que face à l’adversité, le peuple congolais peut s’unir et se lever comme un seul humain pour préserver son intégrité territoriale.
Nous l’avons compris, si nous ne restons pas mobilisés cette fois-ci, les massacres engendrés par cette guerre géo-stratégique et géo-économique pour le pillage de nos minerais dureront encore pendant plusieurs décennies. 
Si nous voulons d’une paix durable, nous nous pouvons pas relâcher la pression. Le rôle de la société civile est très important. » explique Mino Bopomi, Coordonateur du Mouvement Filimbi à Kinshasa.

Bienvenu Matumo, militant de la Lucha, lance un appel à la population kinoise : « Samedi, c’est toute la jeunesse de Kinshasa, mais aussi toutes les couches de la population qui doivent sortir marcher avec nous. On appelle même ceux qui n’ont pas l’habitude de marcher. À Kinshasa, beaucoup de personnes ne se rendent pas compte que sans l’Est, Kinshasa ne peut pas survivre. Nous ne pouvons pas agir comme si ces massacres massifs étaient lointains. Nous sommes tous interdépendants et cette cause va au-delà de tout le reste. »

Le challenge était pourtant de taille, mais la dynamique de la société civile a reçu immédiatement des réponses positives de la part des partis politiques qui selon Joel Lamika, Coordonateur de la Ligue des Consommateurs Lesés, n’ont pas hésité à s’associer à cette activité : « Comme une évidence, chacun a accepté avec beaucoup de motivation et on sent lors des échanges que chacun fait la part des choses. Ici, nous ne parlons pas d’élections, nous parlons de souveraineté et de cette cause commune qui nous uni. C’est historique et on sent une grande solidarité. »

Rendez-vous donc samedi dès 10h a la place Pascale a Masina pour cette marche de soutien au FARDC et contre l’agression Rwandaise en RDC muni de vos drapeaux.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU