PUBLICITÉ

Retombées du 3ème Conclave de Nairobi : « Cessation immédiate » des hostilités, retrait des positions récemment prises par le M23

Les Chefs d’État de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) ont ordonné, lundi 20 juin, « la cessation immédiate » de toutes les hostilités et le retrait des positions récemment prises par les terroristes, à l’issue du 3ème Conclave sur la situation de paix et de sécurité dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC) tenu à Nairobi au Kenya.

Sur ce, tous les groupes armés, tant étrangers que locaux, sont appelés à déposer les armes immédiatement et sans condition, et à s’engager au processus politique. Pour ce faire, ils ont recommandé l’intensification du processus politique par toutes les parties afin de permettre aux citoyens de la RDC de se sentir en sécurité et de pouvoir reprendre et poursuivre leurs activités sociales, culturelles et économiques respectives.

C’est dire que le rêve du Rwanda qui essaye d’occuper la RDC pour faire main basse sur ses richesses via le M23 ne passera jamais. Car, les congolais s’affichent plus que jamais déterminés à défendre leur territoire national contre l’ennemi.

Déterminés à trouver une solution rapide et durable au conflit en RDC, notamment dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud Kivu ainsi qu’en Ituri, ils se sont accordés du déploiement immédiat d’une Force régionale d’Afrique de l’Est, à laquelle le Rwanda ne fera pas partie, pour stabiliser ces provinces et imposer la paix en appui aux forces loyalistes.

Le Conclave a également demandé à toutes les parties d’arrêter et de décourager tout langage offensif, tout discours de haine, ainsi que les menaces de génocide et autres langages politiques incitant à la haine.

Ce troisième sommet des chefs d’États de la Communauté de l’Afrique de l’Est depuis l’adhésion de la RDC, s’est déroulé en présence des Présidents Yoweri Museveni de la République d’Ouganda, Paul Kagamé de la République du Rwanda, Salva Kiir Mayardit de la République du Soudan du Sud, Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo (RDC) et Evariste Ndayishimiye de la République du Burundi.

La Cheffe de l’Etat de la République-Unie de Tanzanie était représentée par son ambassadeur, Dr John Steven Simbachawene, Haut Commissaire de Tanzanie au Kenya.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU