PUBLICITÉ

RDC : « Toute personne qui portera la tenue semblable à celle de la police et de l’armée sera arrêtée » (Gouvernement)

Le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo Okito s’est illustré, dans la soirée de dimanche 19 juin, sur la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) pour passer un message à la population congolaise surtout aux membres des Partis politiques qui mettent en insécurité les citoyens congolais à travers la tenue assimilable à celle de la police et de l’armée.

D’après lui, le gouvernement de la République a dû pouvoir sensibiliser tous les congolais pour que tout le monde apporte son soutien dans toute sa diversité aux forces armées et à la police nationale congolaise ainsi qu’à tous les services de Renseignement de manière à leur permettre à faire face et d’évacuer le Rwanda et le M23 du territoire de la République Démocratique du Congo.

Parallèlement, Daniel Aselo a laissé entendre que le Gouvernement a constaté qu’un groupe des citoyens congolais s’est permis de circuler dans certains quartiers de la la ville de Kinshasa se disant à la recherche des rwandais. D’où, il se pose la question de savoir s’il y a une guerre entre les populations rwandaises et les populations congolaises?

Non, rétorque-t-il: «il n’y a pas une guerre entre les populations rwandaises et les populations congolaises. C’est le gouvernement rwandais qui nous mène à nous le peuple congolais, le gouvernement congolais la guerre. Donc, les citoyens congolais n’ont pas à se permettre de tomber dans le piège nous tendu par Kagame et ses collaborateurs… Ils veulent faire voir au monde qu’oui, même si le Congo nous accuse d’avoir fait ceci et cela sur son territoire, voilà les congolais ne veulent pas des Tutsis parce qu’il faut le dire clairement. Tomber dans ce piège en faisant ce que les autres ont tenté de faire. C’est comme ça qu’au nom du gouvernement de la République, je m’adresse à tous les compatriotes pour que cela ne se répète plus».

Pour ce faire, le Vice-premier Ministre en charge de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières a lancé un appel à tous les services de sécurité et de Renseignement d’arrêter tout celui qui portera la tenue semblable à celle de la police et de l’armée pour que cette situation s’arrête.

Selon lui, cette tenue met en insécurité tout citoyen congolais qui se retrouverait même dans son quartier, dans un coin d’une avenue et «qui rencontre un monsieur portant une tenue semblable à celle de la police et qui commence à l’arrêter. Vous pouvez vous imaginer ce qui peut arriver à cette maman, à cette fille, à ce garçon qui on a envoyé d’acheter un peu du sucre au coin de l’avenue. Voilà pourquoi je dis tout cela doit s’arrêter».

Dans le même temps, il en appelle les partis politiques à faire observer cette mesure d’interdiction à leurs membres.

Aussi, ajoute-t-il, pendant ce temps, «pas de réunion des membres de partis politiques dans les rues. Vous avez des réunions à tenir, allez dans les sièges de vos partis politiques. Plus question de se retrouver sous des arbres en train de discuter, pendant que vous portez ces genres de tenues et de bottines. Plus question de cela parce que nous ne pouvons pas accepter que des citoyens congolais mettent les autres en insécurité».

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU