PUBLICITÉ

Appels à la violence et la haine : « Ne nous trompons pas d’adversaire » (JP Bemba)

Ancien vice-président congolais dans le gouvernement 1+4 et président du Mouvement pour la libération du Congo, Jean-Pierre Bemba, s’inscrit en faux face aux appels à la violence et à l’hostilité véhicules sur les réseaux sociaux.

Dans un tweet publié, dimanche soir, Bemba affirme que « les incitations à la haine et les exactions commises à l’encontre de la population sur la base de l’apparence physique et l’ethnicité sont déplorables ».

Il appelle ainsi ses compatriotes congolais de ne pas se tromper d’adversaire. « Ne nous trompons pas d’adversaire, restons unis ! », a-t-il, ensuite, lancé.

Depuis l’escalade des tensions entre Kinshasa et Kigali, des vidéos de quelques personnes non autrement identifiés appellent à s’en prendre à des personnes et a leurs biens sur base de leur appartenance ethnique.

Dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD, les forces armées FARDC tiennent à préciser que « la mosaïque congolaise est une richesse incommensurable » qu’elles protègent. Elles disent notamment être à pied d’oeuvres pour traquer tout individu ou structure qui menacerait des personnes en fonction de leur appartenance à une communauté donnée.

« Au-delà des sanctions exemplaires, la Justice Militaire va se saisir des auteurs de tout acte susceptible de troubler la cohésion nationale », a conclu le général Léon Richard Kasonga, porte-parole des FARDC.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU