PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : Le gouvernement appelle la communauté Tutsi congolaise et Banyamulenge à dénoncer l’invasion rwandaise

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, Daniel Aselo Okito a, dans un briefing de presse co-animé dimanche 19 juin à Kinshasa, invité la communauté Tutsi congolaise et Banyamulenge a se ranger derrière les efforts du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Le ministre de l’Intérieur s’est dit inquiet du silence de cette communauté au sujet de l’invasion des troupes rwandaises en RDC en soutien au mouvement terroriste du M23 qui occupent depuis la semaine dernière plusieurs entités congolaises dont la plus emblématique reste, la cité frontalière de Buganana.

Dans cet élan, le patron du territorial a invité les Tutsi congolais et les Banyamulenge à rallier les efforts patriotiques d’autres communautés en dénonçant le comportement du président rwandais, Paul Kagame qui agresse la RDC.

« Le gouvernement congolais s’étonne lorsqu’on se bat contre cette agression mais vous nos frères Tutsi congolais, Banyamulenge, on ne vous voit pas soutenir votre gouvernement pourquoi ? Là, nous aussi on se pose de questions. Nous sommes avec vous mais nous on se bat et vous vous enfermez et vous voulez que d’autres congolais tombent dans le piège du Rwanda. Vous n’arrivez pas à dénoncer pourquoi ? Dénoncer vous aussi le comportement du Rwanda et de Kagame. Pourquoi vous ne le faites pas », a lancé Daniel Aselo.

Au sujet des messages de xénophobie signalés par Human Watch Rights, le gouvernement a annoncé que la police nationale et les différents services de sécurité ont déjà été alertés pour traquer les auteurs.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU