PUBLICITÉ

RDC : Les députés USN du Sud-Kivu indignés de la non-réalisation des plusieurs projets dans leur province

Dans un plaidoyer fait à certains membres du Gouvernement de la République parvenu à POLITICO.CD ce vendredi 10 juin, le caucus des députés nationaux du Sud-Kivu/USN indique que l’avènement du Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation (USN) a suscité « un espoir » au peuple congolais en général et celui de la Province du Sud-Kivu en particulier à travers non seulement la présence des nouvelles figures mais aussi son programme d’action. Malgré cela, précise-t-il, la population de la Province du Sud-Kivu ne cesse de présenter des multiples problèmes qui concernent plusieurs secteurs de la vie.

Selon ces élus nationaux de l’USN de cette province, ils avaient donné les recommandations au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde, il y a près d’une année lors d’un entretien avec lui. Lesquelles recommandations reprennent tous les problèmes du développement de la province du Sud-Kivu.

De ce fait, ils disent constatés que plusieurs projets n’ont pas été réalisés tels que promis par le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Soucieux du développement de la Province du Sud-Kivu, le caucus des députés nationaux USN a organisé une tournée parlementaire pour essayer de discuter avec ceux qui gèrent la République, l’exécutif, et voir qu’est-ce qu’il a été réalisé jusque-là, qu’est ce qui marche à pas de tortue, qu’est-ce qu’il n’a pas été réalisé, pour quelle raison.

Après plusieurs séances de travail, les élus nationaux membres de l’USN du Sud-Kivu ont rencontré les Ministres d’Etat du Développement Rural François Rubota, des Infrastructures et Travaux Publics Alexis Gisaro, du Plan Christian Mwando Nsimba et du Budget Aimé Boji.

Au Ministère du Développement Rural, après évaluation, il a été constaté qu’il y a eu des difficultés notamment dans le choix des prestataires, le tableau des réalisations dans son secteur que le caucus a reçu n’est pas conformes.

«Nous avons demandé au ministère de vérifier le projet qui n’a pas été réellement exécuté. Il y a des prestataires qui prennent l’argent de plusieurs bailleurs de fonds pour le même projet. À un certain moment on ne sait pas qui a financé quoi, parce qu’on montre à tous les bailleurs de fonds les mêmes résultats. Ce n’est pas tous les ONG qui ont agi de cette façon là. Il nous a promis désormais d’associer les députés nationaux lors de préparation des projets, lors des choix des prestataires mais aussi lors de l’exécution pour que les députés assurent le suivi», a déclaré Jean-Claude Kibala le Président du caucus des députés nationaux du caucus des élus du Sud-Kivu USN.

Dans la foulée, ce caucus a recommandé au Ministre d’Etat François Rubota notamment des routes de dessertes agricoles entretenues, en cours d’entretien et à entretenir sur toute l’étendue de la Province du Sud-Kivu ; quelles sont les entités concernées par le programme de développement de 145 territoires dans la province du Sud-Kivu ; la modalité de sélection des entreprises qui doivent exécuter ce programme ainsi que des projets à retenir pour le compte de la Province du Sud-Kivu à part les routes de dessertes agricoles.

Des plaidoyers en faveur du Sud-Kivu

Les députés nationaux de la Province du Sud-Kivu membres de l’Union Sacrée de la Nation demandent, pour le développement de leur province, au Ministre des Infrastructures de réaliser les projets entre autres :

Des projets réalisés, en cours d’exécution et à exécuter ainsi que leur répartition dans la province ; les avancées par rapport à la construction de la route Bukavu-Nyatende-Kamanyola sur la route nationale n°5 ou près de 40Km de Nyangezi à Kamanyola, nécessite, selon eux, une urgence, la promesse faite à son temps au caucus, faisant état d’une évaluation à faire dans 6 mois ; l’état des lieux des points sur toute l’étendue de la Province du Sud-Kivu et plus particulièrement les ponts de Kavimvira, Kivovo, Sange, Mikamba à Uvira sans oublier les points Cihanda à Nyangezi sur la route nationale n°5 et Zalya à Mwenga sur la route nationale n°2 effondrés récemment.

Ils demandent également le lancement des travaux des projets pour lesquels les financements ont déjà été disponibilisés par les partenaires de l’État et le budget 2022.

Il s’agit des projets financés par les partenaires tel que celui de la BAD pour les 100Km, le projet RN2 Bukavu-Goma. Des projets repris dans le budget 2022, en l’occurrence, celui concernant l’aéroport de Kavumu; la dégradation très avancée de la RN5 (axe Kamanyola-Uvira-Fizi); le non achèvement des travaux sur la variante Pemba faute de rupture de financement ; et la route provinciale en gestation du côté de Fizi, de Lulimba-Kimba à Tubangoye et sur l’endroit appelé 9/9.

Au Ministre d’État en charge du Plan, le caucus des députés nationaux du Sud-Kivu/USN recommande l’exécution du programme de développement de 145 territoires; les projets concernés par le Sud-Kivu par territoire ; les mobilités de sélection des entreprises qui doivent les exécuter ; et le début d’exécution des travaux.

Au Ministre d’État du Budget, ce même caucus des députés nationaux plaide pour le décaissement des fonds pour l’exécution des projets budgétisés pour l’exercice 2022 mais non intégrés dans le programme de développement de 145 territoires; les actions à mener en urgence par le gouvernement après son séjour au Sud-Kivu ; le processus de paie des fonctionnaires non payés durant plusieurs années ; l’alignement insuffisant des professionnels de santé à la prime de risque.

Il sied de signaler que ce caucus des députés nationaux du Sud-Kivu USN va continuer leur tournée parlementaire auprès des membres du gouvernement de la République pour discuter sur les problèmes de développement dans tous les secteurs de la province du Sud-Kivu.

Rappelons que ces plaidoyers des députés nationaux du Sud-Kivu/ Union sacrée ont été menés une année après la rencontre tenue à l’hôtel Béatrice entre les élus nationaux et sénateurs du Sud-Kivu et les membres du Gouvernement ressortissant de cette Provonce.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU