PUBLICITÉ

Nord-Kivu : les FARDC considèrent désormais tous les groupes Maï-Maï actifs à Beni et Lubero comme des terroristes

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont annoncé avoir résolu de considérer désormais tous les groupes Maï-Maï actifs à Beni et Lubero comme des groupes terroristes. Elles ont fait cette annonce le mercredi 8 juin 2022, et ce, après de nombreuses attaques par ces groupes armés contre les civils et les positions de l’armée, apprend-on.

« Tous les groupes Maï-Maï actifs dans la région de Beni et Lubero sont désormais considérés comme des terroristes et seront traités comme les ADF s’ils ne déposent pas les armes », déclare l’armée congolaise.

Pour le porte-parole des opérations militaires Sokola 1 dans la province du Nord-Kivu, capitaine Anthony Mwalushay, ces groupes armés sont appelés soit à déposer les armes soit à opter pour leur traque.

« C’est le cas dans la chefferie de Bashu où, avant-hier, l’armée a neutralisé quelques combattants Maï-Maï Mazembe qui voulaient s’attaquer aux positions militaires et, en même temps, faire des incursions pour déranger la population.
Ces derniers temps nous n’avons pas pitié même de nos confrères qui sont dans les groupes armés : ou soit vous mettez l’arme à côté vous entrez dans le processus de désarmement, ou soit on vous considère carrément comme terroriste et puis on vous neutralise. », a-t-il dit.

Dans le territoire de Lubero, renseigne le capitaine Anthony Mwalushay, il y a encore un groupe Mazembe qui a signé le contrat avec les terroristes ADF-MTM afin de commencer désormais à s’attaquer aux forces armées :

« Après Kyandenga, maintenant c’est Mazembe qui signe avec les terroristes. Vous allez comprendre que nos amis, nos concitoyens sont presque déterminés à faire du mal à leurs compatriotes congolais. On ne comprend pas ce qu’ils gagnent dans tout ça. Mais quand cela ne tienne, l’armée ne se fatiguera jamais, que ça soit les ADF, les Mai-Mai, personne ne nous fait peur ! » .

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU