PUBLICITÉ

Ituri : Revu à la hausse, le bilan de l’attaque des ADF à Otomabert passe de 20 à 27 morts

Le bilan de l’attaque sanglante perpétrée par les terroristes ougandais des ADF dimanche 5 juin 2022 au centre d’Otomabert dans le territoire d’Irumu (Ituri) passe de vingt (20) à vingt-sept (27) civils tués et de nombreux autres disparus. 

Selon le coordonnateur de la société civile de Walese Vonkutu, Dieudonné Malangayi, d’autres corps ont été retrouvés dans l’après-midi de lundi 6 juin, calcinés dans des maisons réduites en cendres par les rebelles.  

Parmi les victimes, il y a des agriculteurs et cinq (5) femmes, indique Dieudonné Malangayi. 

D’après l’ONG Convention pour le respect des droits humains (CRDH) et d’autres sources locales, huit (8) femmes et des enfants étaient morts calcinés dans une trentaine de maisons incendiées par les ADF.

Les mêmes sources avaient renseigné que le bilan de cette attaque restait encore provisoire car les fouilles se poursuivaient pour identifier d’autres victimes.

Les responsables administratifs du territoire avaient indiqué également que la fouille se poursuive après la découverte de cinq (5) corps, sans confirmer le bilan.

Certains habitants ont préféré quitter la région pour se réfugier dans le village voisin de Mandima. D’autres personnes, dont une grande partie est composée de retournés, se rendent vers Beni au Nord-Kivu. 

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU