PUBLICITÉ

RDC : « Le secteur bancaire est globalement stable » (Gouvernement)

Le secteur bancaire globalement stable est globalement calme, a indiqué le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, lors de la 56è réunion conseil des ministres tenue vendredi 3 juin 2022 sous la houlette du Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Dans son intervention, Nicolas Kazadi a rappelé que son ministère et la BCC ont signé, le 23 novembre 2021, la Convention portant création du Comité de Stabilité Financière en République Démocratique du Congo.

Cette Convention attribue à ce Comité, rappelle-t-on, la mission de suivre le système financier dans son ensemble en vue d’en préserver la stabilité et la capacité à assurer une contribution soutenable à la croissance économique.

Au regard de la situation économique internationale et son impact sur l’économie nationale, a fait-il remarqué, ce comité a tenue une réunion extraordinaire pour procéder à une évaluation holistique de la stabilité financière en République Démocratique du Congo.

A l’issue de l’examen de la situation, indique Nicolas Kazadi, Président de ce comité, il a été noté que le secteur bancaire congolais est globalement stable en dépit du contexte international assez difficile. Le ratio de solvabilité globale se situe à environ 12,5% contre un seuil minimal requis de 10%.

Cette réunion a porté essentiellement sur les banques commerciales compte
tenu de leur poids dans le secteur, souligne le compte-rendu.

Faisant parler les chiffres, il a mentionné que la RDC compte 15 banques commerciales en activité, une caisse d’épargne, 71 coopératives d’épargne et de crédit, 21 institutions de microfinance, 4 institutions spécialisées, 4 institutions émettrices de monnaies électroniques, 35 bureaux de change, 80 messageries financières, 2 fonds de pension, 10 sociétés d’assurances et 18 intermédiaires d’assurances.

« Le secteur bancaire demeure assez dynamique au regard notamment de l’accroissement d’environ 40% du total du bilan 2021 », a conclu Nicolas Kazadi.

La BCC interpellée sur la situation de Afriland First Bank CD

En ce qui concerne les banques en difficulté, le Ministre des Finances a évoqué la situation d’Afriland First Bank CD au regard de la crise multidimensionnelle qu’elle
traverse.

Devant cette situation, rapporte le compte-rendu de cette réunion, la Banque Centrale du Congo a été encouragée à prendre toutes les dispositions idoines pour protéger la stabilité du système bancaire et l’épargne du public, dans les plus brefs délais, conformément à la Loi organique portant son organisation et son fonctionnement.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU