PUBLICITÉ

Guerre de six jours à Kisangani: 22 ans après, la plateforme «Ukumbusho» veut immortaliser la mémoire des victimes

Vingt-deux ans après, les affres de la guerre de six jours qui a littéralement détruit la ville de Kisangani sont encore perceptibles, à bien regarder la vie des habitants de ce coin du pays. Si certains dégâts matériels comme la destruction des habitations par des obus et autres projectiles d’artillerie remplis d’explosifs peuvent vite disparaître, certaines marques restent encore indélébiles, comme celles causées par les milliers de morts dénombrés. 22 ans après, Kisangani crie encore et toujours justice.

Pour ce vingt-deuxième triste anniversaire de ces événements odieux, la plateforme dénommée « Ukumbusho » (Ndlr Souvenir ou rappel) a lancé sa deuxième édition de son mémorial, une série d’activités socio-culturelles, dès ce dimanche 05 juin au 10 juin 2022, visant à immortaliser la mémoire des victimes de ces combats meurtriers.

Mieux, a confié le coordonnateur de Ukumbusho, Jean de Dieu Kilima, faire en sorte que ces évènements malheureux ne se répètent plus jamais, à travers un lobbying et plaidoyer pour une justice transitionnelle et réparatrice car, dit-il, « la ville de Kisangani a plusieurs fois été le champ de bataille de nombreuses guerres qui ont secoué la RDC ». Sont également prévus, des conférences-débats autour de la ville de Kisangani et de ses évènements historiques, la sensibilisation et la conscientisation de la population sur la lutte contre le tribalisme, le régionalisme et autres conflits sociopolitiques ainsi que sur la lutte contre les guerres.

Quel mécanisme utilisé pour les réparations durables et définitives ?

C’est sous cette thématique générale que plusieurs activités culturelles et sociales sont envisagées par la plateforme Ukumbusho. Ainsi, pendant 6 jours, les participants aux différentes activités réfléchiront sur les mécanismes à utiliser pour les réparations durables et définitives des différentes guerres qu’a subi la ville de Kisangani (ville martyre) et sa population 60 ans après. Ce thème sera accompagné de huit sous-thèmes avec différents orateurs venus de partout en RDC pour des conférences. Il s’agit de :

  1. La ville de Kisangani et son passé historique face au développement : par le Professeur Jean-Faustin BONGILO, recteur de l’Université de Kisangani
  2. Comment conserver le cosmopolitisme de Kisangani hérité du Stanley ? : Par le Professeur Alphonse MAINDO
  3. Quels stratégie et conseil à utiliser pour mettre en œuvre des mesures de réparation définitives, solides et efficaces pour les victimes: Par le Professeur Jacques DJOLI
  4. Quelles sont les différentes démarches initiées par la communauté locale pour les victimes et la réparation, de 2000 ans à nos jours ? : Monsieur Dismas KITENGE
  5. Impact de la commémoration dans la construction de devoir de mémoire : Jean de Dieu Kilima et Honorable Scolat MAINDO
  6. Analyse juridique de l’arrêt de la Cour Internationale de Justice du dossier RDC vs OUGANDA fixant le montant d’indemnisation ? Quelles perspectives? : Me Firmin YANGAMBI
  7. Comment renverser la tendance de Kisangani de ville martyre à une ville d’espoir bénéfique aux boyomais et aux communautés de la grande province
    Orientale ?: Professeur Jean OTEMIKONGO MANDEFU
  8. Comment la mise en application de la justice transitionnelle peut-elle constituer un facteur de relèvement pour le progrès en RDC : Prof WILLY BOLAKONGA

Il sied de noter que ce dimanche 05 juin, une messe œcuménique est organisée au cimetière de la guerre de Kisangani. Il y aura également le pèlerinage et dépôt des gerbes de fleur.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU