PUBLICITÉ

Kasaï Central : Le président et le rapporteur de l’assemblée provinciale visés par des pétitions de déchéance

Le président du bureau de l’assemblée provinciale du Kasaï Central, Jérôme Muntu Woma et le rapporteur, Bob Kayombo Nyoka sont visés par une pétition de déchéance.

Deux députés provinciaux ont déposé leur pétition ce jeudi 2 juin 2022. Il s’agit de Bambi Ndingo Stéphane, élu de Dimbelenge et Simon Ntumba Luabala, élu du territoire de Demba.

La pétition est censée être soumise au débat endéans deux jours, selon le règlement intérieur de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central.

Ils reprochent plusieurs griefs à ces deux membres du bureau de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central.

Au président de cette organe délibérant, il lui est notamment reproché de déficit et de l’incompétence dans la gestion des institutions ; de la nomination d’un agent régulier de la division de la communication et médias, en détachement à l’assemblée provinciale au poste de chef de division des relations publiques ; de la nomination léthargique des agents de l’administration de l’assemblée provinciale.

Simon Ntumba Luabala, le rapporteur est quant à lui reproché, entre autres; de la non notification des personnels administratifs et politiques nommés depuis février 2022 ; de la léthargie dans l’exécution des tâches administratives ; de la prise d’initiatives unilatérales de communication au nom de l’Assemblée provinciale sans se référer à la hiérarchie du bureau ; de l’ingérence dans les attributions du Questeur et du directeur administratif.

Les pétitionnaires demandent à leurs collègues de prendre une décision courageuse au moment de vote.

Jusqu’ici, ces deux pétitions adressées toutes au Président de l’Assemblée, ont déjà récolté, chacune, quatre signatures.

Le récent président de l’Assemblée provinciale, élu le 16 octobre de l’année dernière et son collègue seraient victimes de leur choix lors des élections de Gouverneur et Vice-gouverneur.

Selon certaines sources, Jérôme Muntu Woma et Bob Kayombo Nyoka n’ont pas obéi au mot d’ordre de l’Union Sacrée (coalition présidentielle), en votant pour un autre candidat que John Kabeya Shikayi, du camp du président Tshisekedi qui en revanche, a été proclamé vainqueur.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU