PUBLICITÉ

Agression dans l’Est: La MONUSCO favorable à une réponse militaire ferme pour taire toute provocation du M23

A Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, la Représentante spéciale du Secrétaire Général de l’ONU et patronne de la Mission onusienne en RDC ( MONUSCO), Bintou Keita s’est de nouveau exprimé en rapport avec la situation qui prévaut dans cette province suite aux affrontements armés entre les terroristes du M23 et les FARDC, appuyées pas la MONUSCO.

Selon la patronne de la MONUSCO, une réponse militaire ferme à toute provocation constitue l’une des conditions pour régler définitivement le problème M23.

« Avec nos partenaires de l’armée congolaise, nous sommes parvenus à ramener un calme très relatif dans les deux territoires. Mais nos efforts doivent se poursuivre pour régler le problème M23 une bonne fois pour toute. Cela passe par : 1) Une réponse militaire ferme à toute provocation ou attaque », a-t-elle affirmé, lors de la conférence de l’ONU.

La cheffe de la MONUSCO citée par la radio onusienne a aussi proposé deux autres conditions concernant la situation des terroristes du M23 à savoir; un engagement politique de bonne foi et une opérationnalisation du Programme désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRC-S), province par province.

« Une réponse politique où chacun s’engage de bonne foi. Les pays de la région ont créé eux-mêmes des mécanismes, notamment le Mécanisme Conjoint de Vérification Elargi chargé de surveiller et de mener des enquêtes sur les incidents de sécurité dans la région des Grands Lacs. C’est la collaboration et la transparence qui doivent prévaloir. Une réponse opérationnelle enfin. La réémergence du M23 nous rappelle douloureusement l’urgence absolue de lancer l’opérationnalisation du Programme DDRCS province par province », a-t-elle renchéri.

Il faut dire que c’est depuis plusieurs jours que les affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les terroristes du M23 appuyés par le Rwanda se sont accentués sur plusieurs fronts dans la localité de Kibumba et le groupement de Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo et à Rutsuru, au Nord-Kivu.

Ces derniers jours, plusieurs manifestations ont été organisées sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo en soutien aux FARDC engagées aux différents fronts.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU