PUBLICITÉ

Ituri : Le groupe armé FPIC s’engage à cesser les hostilités

Le gouverneur militaire de la province de l’Ituri, Johnny Luboya N’kashama a salué l’engagement unilatéral pris par le groupe armé Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC), celui de mettre un terme aux hostilités perpétrées contre la population.
C’était au cours d’une cérémonie solennelle de présentation de la feuille de route pour la pacification, lui transmise par les notables de la communauté Bira dans l’enceinte du gouvernorat.

« L’engagement unilatéral que vous avez pris, c’est quelque chose de très grand. Vous avez donné un bel exemple à d’autres groupes armés locaux à la veille de Nairobi 2. Nous avons le cahier de charge et la feuille de route de peuple Bira. Aujourd’hui nous sommes fiers de vous », a déclaré le gouverneur militaire de l’Ituri.

Johnny Luboya s’est félicité pour le fait que cet engagement ait été pris dans le « calme », « le respect » et surtout dans « la dignité ».

À en croire le gouverneur militaire, certaines revendications contenues dans le cahier de charge du groupe armé FPIC peuvent trouver leur réponses par son administration, tandis que d’autres seront abordées au cours du grand « rendez-vous » de Nairobi.

En outre, il a appelé la FPIC et d’autres groupes armés locaux à rechercher la pacification de l’Ituri à travers le dialogue de Nairobi. Il a par ailleurs, souligné que l’armée reste disposée pour frapper les réfractaires au processus de paix.

Le professeur Robert Bungishabaku Katho, l’un des notables Bira a pour sa part, affirmé que cette feuille de route est une preuve « éloquente » de la capacité de peuple Bira de non seulement se relever mais aussi de donner l’exemple à d’autres communautés.

D’après lui, les résolutions prises par les membres de sa communauté et les jeunes à risque au cours de la table ronde qui a eu lieu à Nyakunde du 11 au 14 Avril 2022 sont effectives vu l’accalmie qui « règne » sur le terrain depuis environ deux mois dans le territoire d’Irumu.

Pour la Société civile de l’Ituri (SOCIT), l’acte d’engagement du groupe armé FPIC est un temps fort pour la paix dans la province de l’Ituri, une paix « tant » attendue par la population meurtrie par la guerre.

Le coordonnateur de la SOCIT, Dieudonné Lossa, a encouragé ce groupe armé à faire encore « mieux », au delà de la signature de l’acte d’engagement unilatérale, jusqu’au dépôt des armes. D’après lui, la détention des armes ne favorise nullement la paix au sein de la communauté.

Il souhaite voir d’autres groupes armés actifs suivre l’exemple de la FPIC dans le but d’asseoir une paix durable en Ituri.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU