PUBLICITÉ

Fridolin Ambongo : « Si c’est ça le paradis, le Congo d’aujourd’hui, je ne veux pas aller au paradis »

Le Cardinal Fridolin Ambongo a déclaré que la RDC va « mal », « rien ne marche » et que les Congolais sont « parmi les peuples les plus malheureux de la terre ». Il a fait cette déclaration le dimanche 29 mai à Kikwit dans la province du Kwilu, et ce, devant des centaines des personnes venues prendre part au lancement de l’assemblée épiscopale provinciale de Kinshasa

« A regarder de près ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays, autour de nous, le peuple congolais, malgré l’immensité des richesses de son sous-sol, de son sol, de ses eaux, de ses arbres et forêts, malgré tout ça, le peuple congolais est aujourd’hui classé parmi les peuples les plus malheureux de la terre », a dit le prélat catholique. 

Selon l’Archevêque de Kinshasa, si le paradis ressemble à la situation actuelle de la RDC, il préfère de ne pas y aller.

« En tout cas le pays va mal, le Congo va très mal, qu’on ne vous trompe pas. Il y en a qui vous tiendront des discours en vous faisant croire que vous êtes au paradis. Si c’est ça le paradis, le Congo d’aujourd’hui, je ne veux pas aller au paradis », a-t-il laissé entendre.

De ce fait, Fridolin Ambongo invite le peuple congolais à se prendre en charge pour changer la donne puisque la souveraineté de la RDC est menacée  : 

« Alors, nous devons rester là à ne rien faire. Non ! Nous devons agir, nous devons nous prendre au sérieux, nous devons nous prendre en charge. La souveraineté de notre pays est en danger. Et pendant que le pays est en danger, nous passons la plus grande partie de notre temps à discuter sur les postes, sur l’argent, sur un peu de dollars ». 

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU