PUBLICITÉ

ZES de Maluku : Le gouvernement prévoit la délocalisation du matériel du marché international de Kinshasa vers le site de Bukanga-Lonzo

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku a présenté lors du conseil des ministres du vendredi 27 mai, le Plan d’urgence pour le démarrage des travaux de viabilisation des infrastructures de bas de la Zone Economique Spéciale de Maluku.

Dès l’entame de son intervention, Julien Paluku a rappelé que lors de la 49ème réunion du Conseil des ministres du 15 avril 2022, le Président de la République, avait insisté sur l’urgence du lancement des travaux de viabilisation de la Zone Economique Spéciale (ZES) de Maluku aux fins de faciliter l’installation des entreprises privées intéressées d’y réaliser des projets d’investissements.

Cependant, a-t-il fait remarquer, l’évaluation de l’exécution des missions de l’aménageur Strategos Group par une commission Interinstitutionnelle ad hoc a abouti au constat de déficiences sur les plans technique, financier et organisationnel, lesquelles ne lui ont pas permis de remplir ses obligations souscrites dans le cadre du contrat d’aménagement signé le 28 janvier 2020 avec l’Agence des Zones Économiques Spéciales « AZES » dans le but d’assurer le développement des infrastructures et l’exploitation optimale de la Zone Economique Spéciale Pilote de Maluku.

Selon Julien Paluku, le Plan d’urgence élaboré et nécessitant l’adoption du Conseil des ministre prévoit, entre autres, les activités suivantes :

  • La publication immédiate de l’Agence fiduciaire relevant du Ministère des Finances de la décision d’attribution des marchés des travaux de l’Etat relatifs au Génie civil et électrique aux entreprises sélectionnées après avis de non objection de la Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics ;
  • L’approbation des contrats des travaux pour leur mise en œuvre ;
  • Le transfert à l’Agence fiduciaire d’un montant de quatre (4) millions USD pour combler le gap à financer en vue de la réalisation de l’ensemble des travaux de l’Etat ;
  • Le paiement des indemnités compensatoires aux expropriés ;
  • La délocalisation du matériel du Projet Marché International de Kinshasa (MIK) vers le site de Bukanga-Lonzo afin de libérer l’espace destiné à la construction du port fluvial de Zone Economique Spéciale.

Le Ministre de l’Industrie a également donné des indications sur les activités restantes à réaliser à des échéances identifiées jusqu’à l’achèvement et la réception technique des travaux des travaux de viabilisation des infrastructures de base de la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku.

En février, Félix Tshisekedi avait déjà demandé au gouvernement de s’acquitter du solde des fonds pour finaliser les travaux de viabilisation du site de la Zone Économique Spéciale de Maluku dont l’objectif poursuivi est de booster la renaissance industrielle de la RDC en s’appuyant sur la stratégie des Zones Économiques Spéciales (ZES).

Le Chef de l’Etat est rassuré que les Zones Économiques Spéciales (ZES) constituent une stratégie idéale pour la mise en œuvre du Plan Directeur d’Industrialisation de la RDC .

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU