PUBLICITÉ

RDC : Félix Tshisekedi appelle les congolais à l’unité et à se mobiliser pour soutenir les FARDC

Le Président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a invité la population congolaise à se mobiliser et s’unifier pour soutenir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) devant une situation « qui nous impose des défis existentiels ». C’était au cours de la 55ème réunion du conseil des ministres tenue ce vendredi 29 mai 2022 par visioconférence.

« Face à cette situation qui nous impose des défis existentiels, le Président de la République, Chef de l’Etat en appelle à la mobilisation des congolaises et congolais et à l’unité, pour soutenir nos vaillants soldats qui, comme lui-même, sont déterminés à défendre les termes de leur serment. », a-t-il dit.

Par rapport à l’évolution de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a rappelé son engagement qui, selon le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, a été plusieurs fois exprimé, celui de ramener la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC. Le porte-parole du gouvernement congolais affirme aussi que c’est une priorité « absolue » de sa gouvernance.

C’est pourquoi, déclare Patrick Muyaya, le Président Félix Tshisekedi a lancé un appel aux groupes armés locaux à s’engager de manière inconditionnelle au processus de paix.

« C’est dans ce cadre qu’il faut placer notamment, sa décision de proclamer l’état de siège dans les Provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu et, récemment l’appel lancé aux groupes armés locaux à s’engager inconditionnellement au processus de paix, renoncer à la lutte armée et revenir dans les rangs des congolaises et congolais dignes de cette citoyenneté. », a-t-il expliqué.

Félix Tshisekedi indique que toutes ces initiatives ont reçu le soutien des États de la Communauté d’Afrique de l’Est. Il ajoute également qu’elles ont conduit à la mise en œuvre des Résolutions du deuxième Conclave des Chefs d’Etat de Nairobi.

Le Président congolais accuse certains acteurs régionaux d’appuyer un groupe criminel qui a attaqué les FARDC à Rutshuru et Nyiragongo

Selon le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya Katembwe, le Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, a condamné l’attitude d’un groupe criminel qui, selon lui, bénéficie des soutiens « sans équivoque » de certains acteurs régionaux, et qui a résolu de briser l’engagement républicain, en s’attaquant aux forces de Défense et de Sécurité de la RDC dans des positions qu’elles occupent dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo.

« La mésaventure de cette force négative née de la manipulation, a rencontré l’engagement farouche et infaillible des FARDC à défendre chaque centimètre carré du territoire national face aux groupes des criminels et barbares qui écument certains coins non seulement du Nord-Kivu mais aussi de l’Ituri. », rapporte Patrick Muyaya.

Félix Tshisekedi a tenu, d’après Patrick Muyaya, à rassurer que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont repris le contrôle de la situation, « qui tend à se stabiliser », en repoussant les attaques des assaillants qui ont décidé de s’attaquer à la République.

« Aux compatriotes, actuellement victimes des actes barbares de ces forces négatives et terroristes, et qui n’échapperont pas à l’action de la justice, il a assuré du soutien de la Nation. », rapporte le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Pour ce faire, apprend-on, Félix Tshisekedi a chargé le gouvernement à mobiliser tous les moyens nécessaires pour apporter un appui « sans faille » à ces « compatriotes » ainsi qu’à « nos vaillants militaires » engagés au front.

Patrick Muyaya révèle en outre que le gouvernement est appelé à poursuivre les efforts politiques et diplomatiques dans le but de rétablir la paix et la sécurité.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU