PUBLICITÉ

RDC : Lancement des travaux de la 39eme session du Conseil des ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a procédé ce jeudi 26 mai à l’ouverture solennelle des travaux de la 39ème session du Conseil des ministres du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), à l’hôtel du fleuve à Kinshasa, capitale de la RDC.

Il s’agit d’une rencontre annuelle entre les ministres de la recherche scientifique et de l’enseignement supérieur et universitaire des pays membres du CAMES et des experts de ce secteur, qui se tiendra pendant deux jours dans la capitale congolaise.

Dans son mot d’ouverture, Sama Lukonde a signifié à ses interlocuteurs que le secteur éducationnel se retrouve parmi les actions prioritaires de son gouvernement dans le but d’atteindre les objectifs du développement durable.

« Le but de notre action est d’atteindre les objectifs du développement. Ce développement ne peut se réaliser que si nous accordons une attention particulière dans le domaine de la formation de l’homme et de la valorisation du capital humain », a- t-il dit.

Le premier ministre a affirmé par ailleurs, que le rayonnement international et régional des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire passe par le développement de la coopération bilatérale entre les États et multilatérale au sein des organisations internationales dont le CAMES.

« C’est pour cette raison que les présentes assises sont placées sous le haut patronage du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, grand chancelier des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de la République Démocratique du Congo », a déclaré Sama Lukonde.

Saluant la tenue à Kinshasa de cette session à Kinshasa, le premier ministre congolais a tenu à rappeler les orientations de son gouvernement en lien avec l’amélioration de la qualité de la formation dans ce secteur. Des orientations qui corroborent avec «la vision, la mission et les actions du CAMES».

Pour lui, les résolutions de ce Conseil des ministres du CAMES contribueront à porter toujours plus haut les couleurs de la formation tertiaire en Afrique, tout en permettant à cette organisation de continuer à jouer son rôle d’espace culturel d’intégration continentale.

Cette session ordinaire du CAMES est également élective. Les participants à ces assises vont élire le secrétaire général et deux directeurs de programme de l’organisation, étant donné que le bureau en place est fin mandat.

Outre ces élections, il sera question de présenter le bilan des activités par le secrétariat intérimaire et d’évoquer la mise en œuvre du LMD dans l’espace CAMES.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU