PUBLICITÉ

Guerre dans l’Est: Les députés nationaux du Nord-Kivu mobilisent 100.000 USD pour la ration des militaires au front

Les députés nationaux de la province du Nord-Kivu ont réagi ce jeudi 26 mai en rapport avec l’agression de la RDC par le Rwanda sous couvert du Mouvement rebelle du 23 mars ( M23).

Dans une déclaration consultée par POLITICO.CD, les élus nationaux du Nord-Kivu dénoncent énergiquement ces actions qui, selon eux « mettent en péril l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale ainsi que la paix et la sécurité internationales dans la région ».

« Pendant que nos regards et efforts étaient tournés vers les drames de Beni du fait des ADF et dans l’Ituri du fait de CODECO et autres groupes armés, le M23, soutenu par l’armée rwandaise, refait la guerre contre la RDC depuis le mois de mars 2022. Des affrontements avec nos forces de sécurité et de défense ont fait plusieurs morts et des déplacements désordonnés des populations dans les Territoires de Rutshuru et de Nyiragongo », ont-ils fustigé avant d’alerter sur une situation humanitaire dramatique de plus pour une population meurtrie depuis plusieurs décennies.

Ces élus renseignent aussi qu’actuellement, la ville de Goma et ses environs sont en détresse du fait de l’attaque du camp militaire de Rumangabo et du blocage de la route Goma-Rutshuru à partir de Kibumba dans le territoire de Nyiragongo par les assaillants du M23 venus par la frontière rwandaise.

« Cette situation, aux conséquences socio-économiques incalculables, vient aussi d’empêcher les élèves finalistes de certaines écoles du secondaire de passer leurs épreuves de dissertation dans le cadre des examens d’Etat 2022 », ont-ils précisé.

Ils recommandent au gouvernement de saisir urgemment le Conseil de sécurité des Nations Unies, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine ainsi que les différents mécanismes sous régionaux aux fins de trouver des solutions qui s’imposent et de déclarer le M23 comme groupe terroriste à l’instar des ADF.

Tout en réitérant leur soutien à l’armée régulière, les députés nationaux du Nord-Kivu ont annoncé avoir réuni dans l’immédiat, une somme de 100.000 USD (cent mille dollars américains) comme leur contribution à la ration des unités des FARDC engagées au front contre les ADF et le M23.

Cette contribution, disent-ils, s’inscrit dans le cadre de « l’effort de guerre ».

Attaquées par le M23 soutenu par le Rwanda selon le gouvernement congolais, les forces armées ont reçu à repousser la menace.

Plusieurs sources concordantes renseignent que les FARDC ont repris le contrôle de la localité de Kabaya, dans le groupement Kisigari, tôt ce jeudi 26 mai. Les forces loyalistes ont également réussi à repousser le M23 qui menaçait d’assiéger la base militaire de Rumangabo.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU