PUBLICITÉ

Kinshasa : 24 heures après la manifestation des étudiants, quelques bus trans academia mis à la circulation

Il aurait fallu attendre une manifestation de grande envergure à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) pour que les bus de la société « trans academia » destinés à alléger la mobilité des étudiants des universités et institutions publiques soient mis en circulation.

Tout commence très tôt dans la matinée du lundi 23 mai sur le site de l’université de Kinshasa. Les étudiants regroupés en petit nombre s’apprêtent à manifester leur mécontentement face à la majoration des frais académiques, la fermeture des homes mais aussi et surtout, la promesse non tenue par le président de la République, Félix Tshisekedi sur la mise à la disposition des étudiants de la ville de Kinshasa d’environ 100 bus, d’une société nouvellement créée dénommée « TRANS ACADEMIA ».

Sur la colline inspirée, les étudiants sont en colère. « FATSHI nous a menti », scande un groupe d’étudiants qui racontent avoir eu des difficultés de transport pour arriver à l’université.

À 10 heures de la même journée, les étudiants remplissent le site universitaire en attendant le mot d’ordre pour le début de la manifestation qui du reste était pacifique. Cependant, les choses vont tourner au vinaigre pour les « Bana Campa ».

En effet, la police nationale congolaise a dépêché plusieurs de ses unités pour étouffer la manifestation. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés pour empêcher la manifestation. A l’issue de cette marche, plusieurs étudiants ont été interpellés avant d’être relâchés par la suite. Le premier jour de la manifestation étouffée dans l’œuf par la police mais les étudiants sont déterminés à obtenir gain de cause.

Le mardi, les étudiants sont repartis avec la même détermination notamment obtenir la baisse des frais académiques, la réouverture des homes et la mise en circulation des bus pour leur mobilité.

Pour cette deuxième journée, ils obtiennent gain de cause. Les autorités ont décidé de mettre en circulation quelques bus « Trans academia » au bonheur des étudiants. Sur les certaines artères de la ville de Kinshasa , un certain nombre des bus floqués à la couleur de cette société ont été aperçus.

Il faut dire que ces 100 bus tel qu’annoncé, constituent le premier lot sur un total de 600 promis par le gouvernement. Les 500 autres bus viendront compléter pour couvrir les autres provinces.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU