PUBLICITÉ

« Rareté » des produits pétroliers : Les stations-services vont désormais fermer à 22h

Le directeur de cabinet au ministère des Hydrocarbures, Nkuba et les responsables des sociétés commerciales de vente de carburant installées à Kinshasa, sont convenus dimanche, à l’issue d’une réunion d’évaluation du stock, d’approvisionnement et de fourniture des produits pétroliers de fermer, désormais, leurs stations-services à partir de 22 heures, indique un communiqué de presse du ministère des Hydrocarbures reçu lundi à l’ACP.

Selon la source, M. Nkuba qui a présidé cette séance de travail, en l’absence du ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, en mission, a également examiné et rendu compte avec ses hôtes, du niveau de stock des produits pétrolier ainsi que de l’approvisionnement en carburant dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Il n’y a pas question de pénurie des produits pétrolières à Kinshasa, mais plutôt il existe des cas isolés de rareté. Mais je rassure que la situation est sous contrôle ». a ajouté le directeur de cabinet au ministère des Hydrocarbures tout en rassurant que le gouvernement s’active à trouver dans l’immédiat des solutions au problème de ravitaillement.

Il a, à l’occasion, transmis aux opérateurs pétroliers, les directives du ministre pour éviter la rupture de stocks en cette période. Il les a rassurés de l’arrivée, dans les prochains jours, des bateaux qui ramènent des produits pour assurer la continuité du ravitaillement et éviter la pénurie.

Pour ce qui est des sociétés aériennes internationales, ces dernières vont désormais se procurer le jet selon la vérité des prix comme c’est le cas ailleurs car, a poursuivi M. Nkuba, le gouvernement ne peut plus subventionner des entreprises étrangères, et partant des vols internationaux.

En ce qui concerne la certification des pertes et manque à gagner, le directeur de cabinet Nkuba a rassuré les sociétés commerciales que leurs préoccupations seront transmises à sa hiérarchie afin de trouver une résolution rapide, ce, dans l’intérêt de toutes les parties et surtout de la population.

Pour rappel, ladite réunion rentre dans le cadre des réunions hebdomadaires que le ministère des Hydrocarbures tient avec les sociétés pétrolières pour évaluer l’évolution de stocks de produits pétroliers ainsi que l’approvisionnement de l’ensemble du pays.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

EN CONTINU