PUBLICITÉ

RDC : Aminata Namasia lance les épreuves de l’Exétat hors-session sur toute l’étendue du pays

La vice-ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Aminata Namasia, a procédé ce lundi 23 mai, au lancement officiel des épreuves hors-session de l’examen d’État pour toute la République démocratique du Congo. Très tôt ce matin, la ministre ad intérim de l’EPST a débuté sa ronde à l’école Bokeleale, à Kinshasa, où s’est tenue la cérémonie officielle. Devant les députés nationaux, élèves et responsables de l’EPST, Mme Aminata Namasia a commencé son discours par rendre hommage à l’initiateur de la gratuité de l’enseignement primaire, Félix tshisekedi, pour sa « sollicitude légendaire » à l’endroit de la jeunesse.

« Mes sincères et respectueux remerciements vont à l’endroit de SEM Félix Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’Etat et Président de la République, à qui je rends mes vibrants mes hommages pour sa sollicitude légendaire manifestée en faveur de la jeunesse congolaise, faire de lance et garantie du développement harmonieux et intégral de notre cher beau pays », a déclaré la ministre ad intérim de l’EPST qui dit également, à travers Félix Tshisekedi, « remercier toute l’équipe gouvernementale sous la houlette de Sama Lukonde qui n’a aménagé aucun effort pour la tenue de ces épreuves malgré les soubresauts qui ont émaillé la rentre scolaire de l’année 2021-2022 ».

Toujours dans son speech, Aminata Namasia a indiqué que 918 620 candidats participent à ces épreuves sur toute l’étendue du territoire national pour le cycle long des humanités dont environ 42% de filles. Ces candidats, poursuivent la ministre a.i de l’EPST, sont disséminés dans 2653 centres de passation de l’Exétat.

Dans le cadre de promouvoir les STEM, Aminata Namasia a précisé que 5210 de ces candidats ont suivi des filières techniques et vont passer leurs épreuves traditionnelles dans 279 centres ouverts à travers le pays. Pour les épreuves professionnelles, elles seront organisées dans 254 centres regroupant 5518 candidats dont près de 20% de filles.

Après le centre de passation de l’école Bokeleale à la Gombe, Aminata Namasia et une grande délégation constituée de députés nationaux et des inspecteurs de l’EPST, se sont rendus tour à tour au Lycée de Matonge, le collège saint Raphael, l’école sainte famille à Tshangu et saint Jean, à Kinshasa plateau.

Stéphie MUKINZI M

- Publicité -

EN CONTINU