PUBLICITÉ

Ituri : 7 personnes tuées et près de 100 maisons incendiées par la CODECO à Djugu

Sept (7) personnes sont mortes et plus de cent (100) maisons incendiées lors d’une attaque simultanée perpétrée par la milice CODECO dans trois (3) villages lacustres, dans le territoire de Djugu dans la province de l’Ituri. D’après la société civile qui livre cette information, ladite incursion a eu lieu le dimanche 22 mai 2022.

Bale et Tsunde figurent parmi les villages qui ont subi cette attaque des combattants de la CODECO. Selon le président de la société civile, Charité Banza, les occupants de ces villages qui se dirigeaient aux champs, ont été surpris par l’attaque de ces miliciens, et sont retournés subitement en arrière pour se mettre hors du danger.

La même source indique que trois personnes ont été tuées par balles et une autre décapitée à la machette dans ces villages.

Du côté du village voisin de Tsunde, près de cent (100) maisons ont été réduites en cendres et les toitures enlevées par ces hommes armés. Les habitants, apprend-on, ont fui vers les entités « sécurisées » notamment Fataki, Bule ou Roe. 

Un autre groupe des combattants de la CODECO a tué trois (3) civils dans leurs domiciles parmi lesquels un enfant. Cela a eu lieu dans le groupement Losandroma plus précisément dans le village Café proche du lac Albert.

A en croire la société civile locale, le trafic est « difficile » sur le tronçon Katoto-Largu-Kparangaza suite à la présence de ces hommes armés. 

Ladite structure plaide pour le renforcement des effectifs militaires sur cet axe afin de rétablir l’autorité de l’Etat. Elle veut également l’accélération des consultations de Nairobi au Kenya dans le but d’améliorer la sécurité dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU