PUBLICITÉ

Denise Nyakeru Tshisekedi inaugure « Ngaliema Fertility Center »

La Première Dame de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi, a inauguré, ce vendredi 20 mai, une extension de Ngaliema Medical Center baptisée « Ngaliema Fertility Center ».

D’après un communiqué de presse des services de la Première Dame, ce centre va s’occuper globalement de la procréation médicalement assistée.

« L’infertilité féminine ou masculine constitue l’une des causes de violence domestique.La Premiere Dame qui mène un combat contre toutes formes de violence estime que ce centre vient contribuer aux efforts fournis dans ce domaine », peut-on lire.

Denise Nyakeru Tshisekedi a indiqué par ailleurs, comme le précise le même communiqué, que plusieurs actions ont été menées dans le cadre de l’initiative des Premières Dames de la Fondation Merck où elle est membre et en sa qualité d’Ambassadrice du « Mouvement plus qu’une Mère », un mouvement qui vise un changement culturel pour destigmatiser l’infertilité à tous les niveaux.
Il s’agit notamment, poursuit-il, de l’amélioration de la sensibilisation, la formation des experts locaux dans le domaine des soins de fertilité ainsi que la formation des médias.

À travers cette collaboration, signale la même source, un programme d’octroi des bourses des spécialistes en fertilité et embryologie avait été initié pour un renforcement des capacités. Quatres médecins africains avaient bénéficié de cette bourse.

Engagement de Denise Nyakeru Tshisekedi

« Je continuerais à développer ce programme dans le cadre de mon rôle d’ambassadrice. C’est ainsi que j’ai instruit ma Fondation de voir dans quelle mesure former les infirmiers, les médecins et les techniciens de Ngaliema Fertility Center afin d’améliorer l’offre des soins », a rassuré Denise Nyakeru Tshisekedi.

Et de poursuivre : « Les médias et les artistes jouent un rôle important au sein de nos communautés africaines dans la dynamique de changement de culture positive qui consiste à faire avancer les mentalités et à briser la stigmatisation ».

Nous travaillons, révèle-t-elle, sur des initiatives qui poussent les acteurs culturels et les médias à développer les innovations qui pourront faire d’eux des champions communautaires qui brisent le silence sur l’infertilité. L’une des initiatives est, indique-t-elle, « Le prix de reconnaissance des médias d’Afrique plus qu’une mère » et la seconde édition est ouverte et les soumissions sont acceptées jusqu’au 30 juillet 2022 prochain.

Quant au Médecin Directeur et Promoteur de « Ngaliema Medical Center », le Docteur Niakabasa Mutijimina Bona, plusieurs raisons sont à la base de l’ouverture de ce centre entre autres :

  • Mettre fin aux répercussions sociales négatives sur la vie des couples concernés et en particulier des femmes, qui en subissent fréquemment les conséquences : estime de soi ; violence, divorce, rejet social, stress émotionnel, dépression, anxiété et piètre ;
  • Éviter aux nombreux compatriotes des voyages coûteux à l’étranger à la recherche de soins de procréation médicalement assistée. A l’exemple de l’INDE et en Afrique.

Pour rappel, ces services de presse de la Première Dame soulignent que l’infertilité touche un couple sur six dans le monde.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU