PUBLICITÉ

Forum sur l’unité et la réconciliation des Katangais : « Toute initiative qui conduit à la paix est à soutenir » (Patrick Muyaya)

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo soutient la démarche entreprise par l’assemblée épiscopale de la province ecclésiastique de Lubumbashi sur l’unité et la réconciliation des Katangais. Ces assises lancées le 17 mai à Lubumbashi dans le Haut-Katanga visent officiellement à rassembler plusieurs catégories de personnes, notamment des acteurs politiques, les membres de la société civile, les chefs coutumiers, les scientifiques, et les jeunes.

Au cours d’un briefing avec la presse mardi 17 mai, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya a réaffirmé le soutien du gouvernement à toute initiative visant la paix en République Démocratique du Congo.

« Pour nous, tout ce qui est initiative qui conduit à la paix c’est des initiatives qu’il faut soutenir. Je pense que Monseigneur Fulgence qui est à la tête de cette initiative durant les séjours du Président de la République, le président l’a reçu pour discuter de toutes ces choses », a dit Patrick Muyaya.

Par ailleurs, Patrick Muyaya a rappelé la nécessité de faire la part des choses entre la table ronde récemment présidée au mois d’avril par le Chef de l’État à Lubumbashi entre les 5 provinces du grand Kasaï et les 4 provinces de l’ex Katanga.

«… Il faut faire la démarcation entre les deux initiatives, le président de la République s’est rendu dans le Haut-Katanga à Lubumbashi, principalement pour présider les travaux de la grande table-ronde qu’il avait initié entre les 5 provinces du grand Kasaï et les 4 provinces de l’ex Katanga pour voir comment régler des problèmes communautaires, économiques et de cohabitation. Ceci n’a rien avoir avec l’initiative qui est en cours, prise, je pense, par le clergé du Katanga qui réunit les notabilités », a-t-il précisé.

Cette initiative bien que louée par le gouvernement est cependant très critiquée par une frange de la population. C’est le cas notamment du colonel Eddy Kapend.

A l’occasion de la journée du 17 mai, date symbolisant l’entrée de Mzee Laurent Desiré Kabila dont il était compagnon, Eddy Kapend a tenu une conférence de presse au cours de laquelle, il a haussé le ton contre cette démarche.

« Réunir les gens pour parler des choses qui n’ont aucun intérêt pour la République, c’est dangereux », estime, le Colonel Eddy Kapend, qui était face à la presse ce mardi à Kinshasa.
« Dès lors que les provinces ont été démembrées, il n’y a plus lieu de parler de Grand Katanga, Grand Bandundu. Le Congo est un grand ensemble ».

Ouvert mardi sous le thème « frères et sœurs un jour, frères et sœurs toujours », ce forum de l’unité et la réconciliation va se clôturer le 19 mai prochain.

A la première journée, plusieurs personnalités politiques de renom dont Moïse Katumbi, Jaynet Kabila, Francine Muyumba, des ministres, députés nationaux, sénateurs ont répondu présent à ces assises

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU