PUBLICITÉ

RDC: Présentation du nouveau barème salarial de 113.582 retraités et rentiers applicable dès le mois de juillet

Le Vice-premier Ministre, Ministre de la Fonction Publique, Modernisation de l’Administration et Innovation du Service Public, Jean-Pierre Lihau a présenté, ce lundi 16 mai 2022 devant la presse, le nouveau barème salarial de 102.949 retraités et 10.633 rentiers civils, soit un total de 113.582 qui sera appliqué dès le mois de juillet 2022.

Ce nouveau barème, en effet, s’inscrit dans la droite ligne de la réforme portant unification des régimes des retraites avec à la clé la suppression du régime octroyé au profil du régime contributif porté par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat (CNSSAP).

Ces retraités et rentiers seront pris en charge, à compter du troisième trimestre 2022, du système octroyé par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat.

Il y a lieu de signaler que cette réforme a été adopté au cours de la cinquante-troisième réunion du Conseil des Ministres présidée, vendredi 13 mai, par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Une augmentation de salaire des agents publics de l’État

Déjà au mois d’avril 2022, le Gouvernement a augmenté le salaire de base de tous les fonctionnaires et agents publics de l’État de l’ordre de 30% pour le deuxième trimestre et de l’ordre de plus ou moins 45% à partir du troisième trimestre.

Avec le nouveau barème salarial présenté le Vice-premier Ministre, Ministre de la Fonction Publique, Jean-Pierre Lihau, tout porte à croire à une augmentation de salaire en terme des pourcentages.

D’après lui, un Directeur de Kinshasa qui touchait 21.130FC va subir une augmentation de 442%, celui de province qui recevait 12.675FC subira 804% d’augmentation ; un Chef de bureau de Kinshasa qui touchait 20.113FC aura 352% d’augmentation, celui de province 660%;

Un attaché d’administration de 1ère classe de Kinshasa qui touchait 19.249FC, aura 354% d’augmentation, celui de province qui avait 10.520FC aura 730%; un attaché d’administration de 2ème classe celui de Kinshasa qui touchait 18.887 FC aura une augmentation de 351% et celui de province qui touchait 9.921 FC subira 758%;

Un agent d’administration de 1ère classe de Kinshasa qui touchait 18.603 FC aura 346% d’augmentation et celui de province qui touchait 9.443 FC aura 779%; un agent d’administration de 2ème classe de Kinshasa qui touchait 18.423 FC aura 349% d’augmentation et celui de province qui touchait 9.144 FC aura 805% d’augmentation ;

Un agent auxiliaire de 1ère classe de Kinshasa qui touchait 18.280FC, aura 364% d’augmentation et celui de province qui touchait 8.905FC aura 852%; un agent auxiliaire de 2ème classe de Kinshasa qui touchait 16.791 FC, aura 389% d’augmentation et celui de province aura une augmentation de 841%; un Huissier de Kinshasa qui touchait 15.522FC aura une augmentation de 427% et celui de province qui touchait 8.246FC aura une augmentation de 891%.

À en croire, le VPM en charge de la Fonction Publique, il y aura une nouvelle augmentation qui s’ajoutera sur ces chiffres à partir du quatrième trimestre.

«À partir du trimestre prochain une nouvelle augmentation s’ajoutera sur ces chiffres et nous espérons que ce processus évolutif se poursuivra au regard du fait que nous souhaitons faire une dilution des primes au profit des salaires de base», a-t-il déclaré.

Selon lui, rien ne peut justifier que l’on puisse payer à un fonctionnaire retraité la somme de 8000 FC par mois comme pension. Et rien ne peut également justifier que l’on puisse verser à une veuve dont le mari décédé a servi l’État, la modique somme de 1.500Fc par mois.

«Loin de nous la prétention de vouloir avec une baguette magique réparer toutes ces injustices. Mais, nous avons pensé qu’il était temps de créer une base saine à partir de laquelle un processus d’amélioration peut-être lancé», a-t-il indiqué, avant d’ajouter qu’un arrêté ministériel portant modalités pratiques de la réforme est attendu dans les 48 heures.

Il sied de noter que ce nouveau barème viendra mettre fin aux disparités qui existent entre les retraités de Kinshasa et ceux des provinces.

Par ailleurs, une campagne d’information et de sensibilisation se déroulera à partir du 23 mai jusqu’au 30 juin à travers les 26 provinces. La paie de ces retraités et rentiers interviendra le 20 juillet 2022.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU