PUBLICITÉ

RDC: La Haute Cour militaire condamne Christian Ngoy à la peine de mort pour assassinat de Chebeya et Bazana

Le jugement de la Haute Cour militaire dans le cadre du procès en appel du double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, est tombé ce mercredi 11 mai 2022 à Kinshasa. Christian Ngoy Kenga Kenga ancien commandant du bataillon Simba et commissaire supérieur, a écopé de la peine de mort.

Reconnu coupable de désertion, détournement d’armes et munitions de guerre, Christian Ngoy a été destitué de la police nationale congolaise sur décision de la Haute Cour militaire.

Dans ce même verdict, le sous commissaire Jacques Mugabo a été condamné à 12 ans de prison ferme, avec toutefois, admission des circonstances atténuantes pour s’être montré coopératif durant l’instruction de ce dossier. La Haute Cour a décidé de sa radiation dans la police.

Le Major Paul Mwilambwe Londa, a quant à lui été acquitté ayant été poursuivi pour désertion simple.

Dans son arrêt rendu ce 11 mai, la Haute Cour militaire a reconnu le Général Zelwa Djadjidja d’avoir cédé sa concession en 2010 pour l’inhumation de Bazana.

Après ce jugement, l’ONG de défense des droits de l’homme la Voix des Sans Voix (VSV) s’est dite partiellement satisfaite. Elle déclare s’attendre à un nouveau procès qui verra comparaître plusieurs autres personnalités citées dans ce double assassinat de Chebeya et Bazana, dont le Général Numbi, a lâché Rostin Manketa Président de cette organisation.

Junior Ngandu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU