PUBLICITÉ

PDL 145 T : Le gouvernement prêt à décaisser la deuxième tranche du financement au profit des agences d’exécution 

Le ministre d’État en charge du Plan, Christian Mwando Nsimba a indiqué, au cours de la réunion d’évaluation avec les responsables des agences d’exécution à savoir, Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Cellule des financements des États (CFEF) ainsi que le Bureau central de coordination (BCECO), que le gouvernement est prêt à décaisser la deuxième tranche du financement du Programme de développement local des 145 Territoires (PDL) au profit de ces agences d’exécution. 

Selon l’Agence Congolaise de Presse (ACP), cette réunion avait pour objectif de connaitre l’état d’avancement des activités de la première phase réalisées jusqu’à ce jour. 

Cette séance de travail élargie au Vice-ministre du Plan, aux représentants du ministère des Finances, du Développement rural ainsi qu’aux délégués de la Présidence de la République et de la Primature a lieu dans le cadre d’un dialogue permanent entre les parties.

Chaque agence a eu à exposer au cours de cette séance de travail sur les différentes activités amorcées sur le terrain après décaissement de la première tranche du financement par le gouvernement. 

Le ministre d’État en charge du Plan, Christian Mwando Nsimba, a fait savoir que le gouvernement reste, à cet effet, déterminé à s’impliquer davantage pour l’exécution totale du Programme de développement local des 145 territoires. Il a par ailleurs annoncé la tenue régulière de ces réunions, soit à chaque quinzaine du mois.

Le Programme de développement local de 145 Territoires initié par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, vise à promouvoir le développement par la base et à réduire les inégalités sociales et économiques entre les territoires. 

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU