PUBLICITÉ

Kinshasa : Le Ministre Provincial de l’Intérieur appelé à supprimer tous les marchés pirates 

Les députés provinciaux se sont retrouvés mardi 10 mai à l’hémicycle de l’Assemblée provinciale de Kinshasa pour une séance plénière consacrée à la réplique du Ministre Provincial de l’Intérieur, Sécurité et Justice, Didier Tenge Te Litho et à la question orale avec débat adressée au Ministre Provincial du Budget, Plan, Transports et Voies des Communications.

Plusieurs préoccupations ont été soulevées par les élus particulièrement l’initiateur de cette question orale avec débat, Armand Ifukieto notamment sur l’insécurité, la prolifération des cimetières, les véhicules abandonnés sur la Voie publique, les embouteillages, les nuisances sonores, ainsi que la question liée aux tracasseries policières. 

En ce qui concerne les embouteillages dans la ville de Kinshasa, pour y remédier, le ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité et Justice, Didier Tenge Te Litho a laissé entendre que hormis la construction des routes secondaires par la ville, la sensibilisation au respect du Code de la route, l’installation des panneaux de signalisation dans certains points chauds par la Commission Nationale de Prévention Routière, mis en place en collaboration avec le Commissariat Provincial de la Police nationale, une politique consistant au renforcement de l’effectif des éléments de la Police de Circulation Routière dans tous les points chauds et à la continuation de leur service au-delà des heures normales soit jusqu’à 21 h 00 pour s’assurer de la fluidité de la circulation.

Répondant sur la prolifération des cimetières, il a expliqué qu’il y a lieu de reconnaitre que les cimetières de la Ville de Kinshasa soient tous saturés et doivent être fermés. 

Face à la difficulté d’accès aux terres et pour résoudre rapidement cette question, il a indiqué que le Gouvernement central avait levé l’option de recourir au mécanisme de partenariat public-privé pour la gestion de nouveaux cimetières.

« Tous ces cimetières sont publics, mais dont la gestion est confiée aux privés qui ont contribué à leur mise en place en cédant à titre définitif à la Ville les concessions qui leur appartenaient. Il n’y a donc pas prolifération de cimetières à Kinshasa », a-t-il fait savoir. 

Quant à la nuisance sonore, le Ministre Provincial de l’Intérieur, Sécurité et Justice a rassuré que les instructions claires ont été données aux Bourgmestres pour lutter contre ce fléau.

« Nous veillons à ce que chaque cas de dénonciation puisse trouver une réponse urgente. Nous allons continuer à veiller pour que ces instructions qui se fondent sur des textes légaux et règlementaires soient scrupuleusement observées au niveau de toutes nos Communes », a-t-il rassuré. 

Quant à la question particulière du Bar MP à Lingwala, il a savoir que son permis d’exploitation a été retiré par le Bourgmestre. Son exploitation actuelle, dit-il, ne peut relever que de l’illégalité. Et les sanctions sévères prévues par la loi lui seront appliquées. 

Les recommandations des élus de Kinshasa 

Pour lutter contre l’insécurité dans la ville de Kinshasa, l’Assemblée plénière demande au ministre provincial en charge de l’intérieur, sécurité et justice à apporter un appui matériel à la police et procéder à la mise à niveau des policiers affectés dans les différents sous-commissariats de la ville de Kinshasa ; et de solliciter du Commissariat Provincial de la police de la ville de Kinshasa le contrôle et l’identification réguliers des agents commis dans les différents sous-commissariats afin d’éviter l’intrusion des non-policiers dans le rang de ceux-ci. 

Pour lutter contre les embouteillages, les élus provinciaux lui ont demandé de placer les caméras de surveillance sur les carrefours et les grandes artères de la ville de Kinshasa pour détecter et organiser des poursuites contre les conducteurs des véhicules qui violent le Code de la route, en créant des embouteillages dans la ville de Kinshasa.

S’agissant de l’existence et la suppression des marchés publics, il a été recommandé à Didier Tenge Te Litho de procéder au démantèlement et la suppression de tous les marchés pirates dans la ville de Kinshasa, notamment le cas du marché de la place de la Voix du Zaïre dans la commune de Kinshasa.

À cet effet, les députés provinciaux lui ont recommandé d’ouvrir une action disciplinaire à l’encontre de Monsieur Didier Lola, qui en est son administrateur pour outrage à un élu. 

Quant aux cimetières, le Ministre provincial de l’Intérieur est appelé à procéder dans les meilleurs délais aux travaux d’aménagement des sites des cimetières publics existants dans la ville de Kinshasa, mais également à matérialiser dans les meilleurs délais du projet de construction d’un panthéon moderne dans la ville de Kinshasa, dont les crédits de financement y relatifs sont prévus dans le budget de l’exercice 2022. 

Par ailleurs, le Bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa a reporté la question orale avec débat adressée au Ministre Provincial du Budget, Plan, Transports et Voies des Communications. 

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU