PUBLICITÉ

Élections 2023 : Vers une coalition Matata-Fayulu? 

Martin Fayulu candidat à la présidentielle de 2018 pour le compte de la plateforme de l’opposition LAMUKA et l’ancien premier ministre, Augustin Matata Ponyo, qui s’est récemment déclaré candidat à la présidentielle de 2023, se rapprochent de plus en plus.

Ce mercredi 11 mai 2022, le président national du parti politique « Leadership pour la bonne Gouvernance et le Développement » (LGD), Matata Ponyo a rencontré Martin Fayulu, à Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo.

Pendant près de 2 heures, les deux personnalités ont largement échangé sur plusieurs questions notamment celles liées au bloc de l’opposition en RDC, allusion faite au Bloc Patriotique qui regroupe, le parti politique de Martin Fayulu (ECiDé), le regroupement politique, Front Commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila ainsi que quelques mouvements citoyens et organisations de la société civile. 

Selon les informations en notre possession, les enjeux électoraux étaient également au cœur de la rencontre entre ces deux figures politiques qui du reste, ont des ambitions de se présenter aux scrutins prévus en décembre 2023, pour défier l’actuel président Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession.

Vers la création d’une coalition électorale Matata-Fayulu? 

Nous achemine-t-on à la création d’une coalition Matata-Fayulu? En tout cas, la réponse à cette question n’est pas aussi évidente.

Cependant, le rapprochement entre Fayulu-Matata, intervient alors que le président de l’ECiDé est en froid avec Adolphe Muzito, son partenaire de la coalition LAMUKA. 

En effet, depuis la passation du flambeau à la tête du présidium LAMUKA, les deux cadors semblent ne pas émettre sur la même longueur d’onde. Les divergences de vues entre les deux « frères siamois » de l’opposition resident sur la collaboration entre la coalition LAMUKA et le Front Commun pour le Congo (FCC), et ce, dans le cadre des actions à mener pour aboutir au consensus sur les réformes électorales. Clairement, Adolphe Muzito et son parti politique Nouvel Elan récusent le bloc patriotique alors que Fayulu et l’ECiDé ont accepté la main tendue par ce bloc.

Aussi, cette plateforme de l’opposition qui a vu jour à Genève est fragilisée après l’annonce par le parti politique Nouvel Élan, de la candidature de son président national, Adolphe Muzito à la présidentielle de 2023. Depuis une guéguerre a éclaté dans LAMUKA entre les pro Fayulu et pro Muzito. Les partisans de Fayulu accusent ceux de Muzito d’utiliser LAMUKA en guise de sa candidature à la présidentielle de 2023.

 « Ce n’est pas une affaire individuelle. C’est par rapport au pays. C’est une question éminemment politique. Nouvel Élan s’oppose à la manière de rassembler tout le monde pour obtenir des réformes consensuelles. Les proches du président Martin Fayulu estiment que cette initiative des religieux (Bloc patriotique) est la bonne formule pour nous amener à cet objectif des réformes. Par contre, du côté de Muzito, on pense qu’on ne peut pas se mettre ensemble avec ces gens-là du FCC. La divergence se situe à ce niveau-là », a révélé à la presse Albert Mukulubundu.

Du côté de Martin Fayulu, aucune source officielle de son parti ne s’est encore exprimée sur l’état de relations entre les deux personnalités.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU