PUBLICITÉ

Kinshasa : Tshisekedi pour une réunion entre le gouvernement et les services de circulation routières pour éradiquer le problème d’embouteillage

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a, au cours du 52ème conseil des ministres tenu ce vendredi 6 mai, déploré le phénomène des embouteillages dans la ville de Kinshasa.

Rappelant au Conseil avec « insistance », que lors de sa communication à la réunion du Conseil des ministres du 14 janvier 2022, il avait évoqué des pistes de solutions à ce problème qui porte un coup à la qualité de vie des populations dans la capitale.

Pour ce faire, il a demandé de manière pressante au Premier ministre, de réunir en nouveau le gouvernement et les services concernés afin que la surveillance routière soit renforcée.

S’agissant des pistes des solutions proposées par le Chef de l’État lors du conseil des ministres du 14 janvier 2022, Félix Tshisekedi avait invité le gouvernement à apporter une solution durable à ce problème sur tous les axes routiers kinois à forte congestion de circulation.

« Il est nécessaire d’accélérer les travaux de voirie à Kinshasa en vue de désengorger la ville et réduire sensiblement les cas d’embouteillages », avait rapporté le porte parole du gouvernement Patrick Muyaya dans le compte rendu sanctionnant cette rencontre gouvernementale.

Le Président de la République avait aussi rappelé qu’en termes de mobilité urbaine, les infrastructures ne sont qu’une partie de la solution, d’où, la nécessité d’intégrer la régulation et le transport de masse.

En outre, il était question de s’assurer du respect strict du Code de la route par tous les usagers, y compris les cyclistes et les piétons. Il s’agit également d’instaurer l’autorité de la police de circulation routière en commençant par rétablir la discipline et l’intégrité dans ce corps spécialisé de la police et organiser des séances de formation et de mise à niveau.

Bernard MPOYI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU