PUBLICITÉ

RDC : Bientôt des missions du gouvernement dans 12 provinces pour résoudre les conflits des limites administratives

Le Ministère National de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières va, bientôt, diligenter des missions sur terrain en vue de venir à bout des différents conflits coutumiers et conflits des limites administratives qui persistent dans plusieurs provinces de la République Démocratique du Congo. Cette annonce a été faite, vendredi 29 avril 2022, par le Vice-premier Ministre et Ministre de tutelle au cours de la cinquante-et-unième réunion des ministres.

Selon Daniel Aselo, cité par le compte-rendu de ce dernier conseil des membres du gouvernement, ces missions vont concernées douzes provinces qui, de plus à plus, observent des affrontements entre populations dus entre autres aux conflits coutumiers et aux conflits des limites administratives. Ces provinces sont notamment : Mongala, Ituri, Kasaï, Kasaï-Central, Kasaï-Oriental, Sankuru, Mai-Ndombe, Equateur, Sud-Kivu, Sud-Ubangi, Tanganyika et Lualaba.

« Il a rassuré que son Ministère s’emploie à diligenter des missions sur terrain en vue de venir à bout à ces conflit », lit-on dans le compte-rendu.

Depuis près d’une décennie, la RDC est déchirée par des conflits des limites administratives. C’est à l’instar de l’Ituri, où, des violents conflits intercommunautaires opposent les peuples Hema et les Lendu. Ces conflits, ayant fait des milliers de victimes, ont donné naissance à des groupes armés et d’autodéfense. Ils sont, à ces jours, difficilement traqués par les forces armées.

Intervenant dans le même volet sécuritaire, Daniel Aselo, a, cependant, fait savoir au Conseil que l’État du territoire national reste dominé par la poursuite des opérations militaires ordonnées par le Commandant Suprême des FARDC et de la Police Nationale, pour anéantir la capacité de nuisance des forces négatives présentes dans les Provinces de l’Ituri et du Nord Kivu, dans le cadre de l’État de siège.

D’après le gouvernement, sur tous les fronts, les forces de sécurité s’emploient à éradiquer l’activisme des
groupes rebelles et terroristes dans les deux provinces.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU