PUBLICITÉ

Sud-Kivu : Soupçonné d’entretenir l’exploitation illicite des minerais, le ministre provincial des mines révoqué

Le gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi a révoqué, samedi 23 avril, son ministre de mines, hydrocarbures et ressources hydrauliques, Apollinaire Bulindi cité dans plusieurs scandales liés à l’exploitation minière en province.

Dans son arrêté, l’exécutif provincial renseigne que lors de sa défense devant les membres de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu, réunis en plénière, en date du 22 avril 2022, pour examiner une motion de défiance dirigée contre lui, le ministre des Mines, Ressources hydrauliques et hydrocarbure s’est évertué à proférer des propos « désobligeants et mensongers» à son encontre.

Pour le gouverneur du Sud-Kivu, cette attitude constitue non seulement « un manque manifeste de respect et de loyauté à son égard, mais également une atteinte à son honneur ».

De plus, l’exécutif du Sud-Kivu rappelle que le concerné est cité dans plusieurs scandales liés à l’exploitation minière en province.

« La ministre nationale des mines a, à travers sa lettre du 15 avril 2022, fustigé le fait que le ministre concerné a, en date du 13 janvier 2022, autorisé le transport et/ou l’exportation des échantillons à une coopérative en gestation, et ce, en violation des dispositions légales et réglementaires en la matière », peut-on lire dans cet arrêté.

Théo Kasi Ngwabidje ajoute que « ce comportement constitue, de toute évidence, un manquement grave au regard des prescrits des articles 9, 19 et 22 alinéa 3 du Décret-loi n° 07-2002 portant code de conduite de l’Agent Public de l’Etat, qui exigent de ce dernier d’observer un comportement, tant dans sa vie publique que privée, de nature à préserver et à renforcer la confiance du public envers l’Etat et à améliorer son image de marque, la courtoisie dans son langage et la preuve, en toute circonstance, d’objectivité, d’impartialité et de loyauté envers sa hiérarchie ».

« Vu l’urgence et la nécessité, monsieur BULINDI Apollinaire est révoqué de ses fonctions de Ministre des Mines, Ressources hydrauliques et hydrocarbure », a-t-il décidé.

Sur son compte Twitter, le gouverneur de la province du Sud-Kivu a soutenu que cette mesure disciplinaire a été prise pour mettre fin aux antivaleurs et à l’impunité car, a-t-il dit, « gouverner autrement c’est aussi protéger les ressources pour qu’elles bénéficient à la population ».

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU