PUBLICITÉ

La RDC en phase de ratifier le traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament

La République Démocratique du Congo est dans le processus de ratification du traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament adopté à Addis-Abeba le 11 novembre 2019. Ce sujet a été évoqué par le gouvernement lors de la cinquième réunion du conseil des Ministres.

Pour ce faire, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbugani a soutenu que la ratification dudit traité renforcera la participation de la République Démocratique du Congo aux activités des organisations sous régionales et internationales parmi lesquelles la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (OCEAC), l’Union Africaine (UA) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
Aussi, Jean-Jacques Mbugani a martelé que la ratification de ce traité de l’Agence Africaine du Médicament permettra:
de protéger la santé publique à travers la mise en place d’un système efficace et efficient de réglementation et de contrôle des produits pharmaceutiques et médicaux à tous les niveaux, et veillera à ce que ces produits répondent aux normes requises en matière de sécurité, d’efficacité et de qualité.

Cette ratification va permettre « d’investir dans une réglementation efficace et efficiente des médicaments, des produits médicaux et des technologies tenant compte de la mise en exergue par la pandémie de covid-19 de ces besoins urgents pour l’Union Africaine et ses Etats membres ; de renforcer la diplomatie politique en matière de santé, le leadership et la coordination au sein de l’UA, d’accroître la résilience des systèmes de santé et de mieux de préparer aux crises futures ;
de renforcer notre capacité commune de gestion de crise en Afrique et de se préparer pour parer à des graves menaces sanitaires transfrontalières», a expliqué le Ministre de la santé publique.

Ce projet de ratification a été adopté par le conseil des Ministres, après que le Ministre de la santé ait argué que ce processus de ratification va renforcer la préparation et la capacité de réponse aux crises sanitaires actuelles et futures.

Junior Ngandu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU