PUBLICITÉ

RDC : 30 millions de dollars du Fonds Humanitaire alloués pour les besoins urgents dans l’Est

D’après une note de presse du Bureau de la coordination humanitaire en RDC, parvenu, samedi 23 avril, à POLITICO.CD, le coordonnateur humanitaire en République Démocratique du Congo, Bruno Lemarquis, a alloué 30 millions de dollars américains du Fonds Humanitaire RDC pour notamment financer des besoins vitaux de millions de personnes affectées par la crise humanitaire qui sévit dans les provinces de l’Est du pays.

Cette allocation, confie la correspondance, permettra aux organisations humanitaires de maintenir et renforcer leurs opérations d’assistance envers les populations les plus vulnérables à un moment où les besoins demeurent accrus dans un contexte sécuritaire précaire.

Les provinces de l’Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu et le
Tanganyika ont, depuis janvier à avril 2022, fait l’objet d’une attention soutenue de la part des acteurs humanitaires en raison des violences armées et de leurs effets en termes de déplacements forcés de personnes, de destructions d’infrastructures telles que des structures de santé et des écoles, d’accès aux services et de perte des moyens de subsistance.

À ce jour, renseigne OCHA, la RDC compte environ 5,5 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays occupant ainsi le premier rang en Afrique en termes de déplacement interne. Les femmes et les enfants, qui sont les premières victimes de la crise humanitaire, représentent plus de 50 pour cent des personnes déplacées.

« En visitant en mars dernier des sites de personnes déplacées ou des communautés hôtes qui les accueillent en Ituri et au Tanganyika, j’ai été témoin des souffrances auxquelles elles sont confrontées. Malgré l’assistance apportée par les organisations humanitaires, de nombreux besoins restent encore à couvrir. Cette allocation permettra aux partenaires humanitaires de fournir plus d’aide tout en soutenant les initiatives et partenaires locaux. Je remercie les bailleurs du Fonds Humanitaire pour leur soutien continu », a déclaré M. Lemarquis.

Et d’ajouter : « Tout en continuant à fournir de l’aide d’urgence, nous devons parallèlement apporter des solutions aux défis structurels sous-jacents ».

Cette première allocation du Fonds intervient dans un contexte financier difficile, apprend-t-on. Cinq mois après le lancement du Plan d’Action Humanitaire 2022 pour lequel les besoins ont été estimés à 1.88 milliard dollars US, moins de 5 pour cent ont été reçus à ce jour. En 2021, les activités
humanitaires ont été financées à 39 pour cent, rapporte l’OCHA.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU