PUBLICITÉ

RDC : « On peut critiquer le régime Tshisekedi, mais ayons aussi la bonne foi de louer ce qui constitue sa distinction » (Joscky Bope, UDET)

Le Président National de l’Union des Descendants d’Etienne Tshisekedi (UDET), Joscky Bope a salué la décision du Gouvernement de la République d’augmenter les salaires des fonctionnaires et agents publics de l’État de l’ordre de 30% pour le deuxième trimestre et de l’ordre de plus ou moins 45% à partir du troisième trimestre. Selon lui, cette matérialisation rentre dans la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, celle «du peuple d’abord».

«On peut critiquer le régime Tshisekedi, mais ayons aussi la bonne foi de louer ce qui constitue sa distinction. Augmenter les salaires des fonctionnaires est ce qu’on n’a pas vu, il y a des années, en RDC. Cette décision est inéluctablement la matérialisation de la vision le peuple d’abord, qui veut l’amélioration des conditions de vie de la population», a fait savoir le président de l’UDET à ceux qui critiquent sans relâche le Président de la République.

À ce sujet, il faut noter que cette volonté du gouvernement est de soutenir non seulement les agents publics, leur pouvoir d’achat, mais aussi d’améliorer les conditions sociales des agents publics de l’État. Cette augmentation a été faite suite aux options levées lors des travaux de la commission paritaire Gouvernement-banc syndical de l’Administration publique, organisés à Bibwa au mois de novembre 2021.

Ce praticien du «Peuple d’abord» avec son mouvement sociopolitique place sa confiance au Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Pour lui, il a une vision pour le Congo, et cette vision se matérialise malgré les crises dues à la COVID-19, à la guerre en Ukraine et à l’instabilité dans l’Est de la RDC.

«L’apport de tous est primordial pour que le Congo gagne. Car, la réussite de ce mandat ne sera pas la victoire d’un camp sur un autre mais celle du Congo et des congolais seulement», a-t-il déclaré.

Répondant à une question sur quelle est la meilleure voie à emprunter pour sortir le pays des difficultés liées à toute éventuelle impasse politique, Joscky Bope pense, en effet, que les élections sont un rendez-vous qui nécessite le plus grand consensus possible. Il y a donc lieu d’épouser les deux voies, c’est-à-dire, celle du consensus et puis, celle de la formalisation du Parlement et d’en ressortir, au finish, un texte cohérent et unique
qui épouserait la vision de tout le monde. Cela éviterait, à son avis, des contradictions inhérentes à des conflits après les élections.

«Certes, les élus sont payés pour régler les questions liées aux examens et votes des lois et textes mais, ils ne peuvent pas, cependant, sur cette base-là, ignorer les voix des autres. Tenir compte des avis des autres en vue d’obtenir un texte homogène serait idéal», a-t-il suggéré.

Par ailleurs, dans l’action du Président de la République, Félix Tshisekedi, il a fait comprendre qu’il se dégage une grande satisfaction dans l’exécution des travaux d’infrastructures routières et scolaires. Les uns sont achevés complètement ; tandis que les autres se poursuivent.

En ce qui concerne son mouvement sociopolitique baptisé Union des Descendants d’Etienne Tshisekedi (UDET), Joscky Bope a renseigné que c’est une structure mise en place pour notamment pérenniser les grandes valeurs prônées par le feu Étienne Tshisekedi et faire le suivi de la bonne mise œuvre des actions du Président de la République, Félix Tshisekedi.

«À travers l’UDET, nous entendons contribuer au Progrès de la RDC et marquer ainsi d’une pierre blanche de l’histoire politique de notre pays », a-t-il laissé entendre.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU