PUBLICITÉ

RDC : « Donnez-moi 3 mois, nous aurons le pain à base de farine de manioc » (Ministre de l’agriculture)

Revenant sur ce qu’a été l’an 1 de son arrivée à la tête du ministère de l’agriculture, Désiré M’zinga Birihanze, promet de travailler pour fournir aux congolais, endéans 3 mois, soit d’ici juillet 2022, le pain fait à base de farine de manioc. Alors que le monde fait face à une pénurie de blé de suite de guerre russo-ukrainienne, le patron de l’agriculture congolais estime que la solution est et reste l’utilisation de farine de manioc dans l’industrie du pain.

« Dans 3 mois, je pourrais montrer le premier pain fait à base de la farine de manioc congolais alors que vous savez que le manioc c’est après 12 mois et donc nous avons quand même des champs de manioc dans nos sites, il y a des maniocs plantés que nous devons récolter. C’est pour cela que lorsque nous appellons IITA c’est pour nous aider. Il va récupérer les productions et on va sortir la farine de manioc dans toutefois sacrifier le côté fufu », promet Désiré M’zinga.

Toutefois, sur les 162 sites agricoles que dispose le Gouvernement congolais, il reconnaît que tous ces sites doivent être réhabilités question de contenir aussi une possible pénurie de cette farine.

« Nous avons 162 sites agricoles mais je ne saurai pas vous dire maintenant dans quel état se trouve ces sites parce que nous sommes entrer de réhabiliter presque tout. C’est une révolution que nous menons après 40 ans. Ces sites ne sont pas dans un état viables mais par contre nous étudions les voies et moyens pour les disponibiliser aux investisseurs qui nous sollicitent », précise-t-il.

Adopté par le gouvernement

Le gouvernement congolais a adopté le projet d’industrialisation de la farine de manioc présenté par le ministre de l’Industrie Julien Paluku.

Ce projet de structuration et de modélisation de la filière manioc à travers la promotion de la farine panifiable en République Démocratique du Congo, a été présenté puis adopté lors de la 49ème réunion hebdomadaire des ministres tenue le vendredi 15 avril par visioconférence.

Le ministre Julien Paluku a indiqué que ce projet est une initiative du Gouvernement sous l’impulsion du Chef de l’Etat, à travers la Cellule d’Appui au Programme d’Urgence Intégré de Développement Communautaire (CAPUIDC).

D’après le compte rendu de cette réunion gouvernementale, sept Commissions techniques mixtes ont été mises en place et leurs travaux effectués entre 2020 et 2021 ont permis de réunir et d’encadrer des expériences réussies d’introduction de la farine du manioc dans la panification et la pâtisserie, avec notamment l’assistance technique de l’Institut International pour l’Agriculture Tropicale (IITA).

Ainsi, des pains congolais comprenant 20% de la farine du manioc panifiable et des pizzas, gaufres et gâteaux à 100% de farine du manioc ont été dégustés par la délégation de la Banque Africaine de Développement en mars dernier lors des négociations du financement du Projet.

Selon le même compte rendu, « il a été constaté, à ce stade, que ces produits de haute qualité et certifiés ISO constituent une bonne base pour la création de milliers d’emplois, la promotion des Petites et Moyennes Entreprises, et la relance de l’Industrie de la panification et de la pâtisserie ».

Dans la foulée, le ministre de l’industriel Julien Paluku a précisé que la mise en œuvre de ce projet exige notamment l’élaboration des mesures d’application de la norme congolaise pour la panification et la pâtisserie et la prise des mesures gouvernementales ciblées notamment l’octroi des exonérations aux acteurs du secteur privé local œuvrant dans les chaînes de valeurs de la filière manioc autour de la plateforme
PUIDC.

Stéphie MUKINZI M

- Publicité -

EN CONTINU