PUBLICITÉ

RDC : Une semaine après l’annulation de sa condamnation, Vital Kamerhe regagne Kinshasa

En séjour médical pendant plus de douze semaines en France, le président de l’Union pour nation congolaise (UNC) et ancien directeur de cabinet du Chef de l’État congolais, Vital Kamerhe, a regagné Kinshasa ce lundi 18 avril 2022. Cette information est confirmée par des sources proches de l’UNC.

L’assistant personnel de Kamerhe et son épouse sont aussi rentrés à bord du même avion, d’après les mêmes sources.

Vital Kamerhe retourne à Kinshasa une semaine après que la Cour de cassation a annulé l’arrêt de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe le condamnant à 13 ans des travaux forcés.

La Cour de cassation a justifié sa décision sur le faite que la Cour d’appel continuait à poursuivre Vital Kamerhe bien qu’il avait déjà récusé sa composition en saisissant la Cour constitutionnelle et a violé l’article 104 du code de procédure pénale en examinant le dossier alors qu’il n’était pas en état. Sur ce, le dossier est renvoyé devant la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe pour être rejugé mais cette fois-ci par une nouvelle composition.

Étant juge des décisions judiciaires, le juge de la Cour de cassation avait jugé plutôt l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe condamnant le président de l’UNC et ancien directeur de cabinet du Président de la République à 13 ans de prison, sur le plan de sa conformité au droit.

Le tribunal de grande instance Kinshasa/Gombe avait condamné Vital Kamerhe le 20 juin 2020 à vingt (20) ans des travaux forcés pour détournement des fonds publics alloués au programme d’urgence du Président de la République, Félix Tshisekedi.

« Établi en fait et en droit l’infraction de détournement des deniers publics portant sur le montant de 48 831 148 USD à charge des prévenus Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyingini Vital », avait déclaré le tribunal.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU