PUBLICITÉ

La RDC se dote d’un « Centre d’Excellence » spécialisé dans la formation et la recherche en chimie et technologie des batteries

Le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku a, lors du Conseil des ministres de la semaine dernière, présenté l’état d’avancement de la mise en place des usines de production des précurseurs des batteries électriques en
République Démocratique du Congo.

Il a indiqué que, rapporte le compte-rendu de la réunion, de manière anticipative, des discussions engagées avec Steinbeis Global Institute (SGIT) ont eues pour but de doter la RDC d’un Centre d’Excellence Spécialisée dans la formation et la recherche en chimie et technologie des batteries.

L’Université de Lubumbashi (UNILU) a été choisie aux fins de coopérer avec les partenaires Allemand et Japonais, avec le soutien de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), pour mettre en place ce Centre de recherche avancée sur les batteries en République Démocratique du Congo, précise la même source.

D’après Julien Paluku, ils seront appuyés par l’École technique de Mutoshi.
Ce Centre devra soutenir l’émergence d’une chaine de valeur compétitive pour les batteries, les voitures électriques et les énergies renouvelables en Afrique.

Il contribuera, rassure le ministre, à la création d’emplois stables et à la construction des économies locales en vue de réduire la pauvreté et améliorer le bien-être de la population.

Sur ce, Julien Paluku indique que le lancement des activités de ce Centre d’excellence aura lieu le 21 avril 2022 à Lubumbashi, et sera suivi des échanges avec AfreximBank et d’autres partenaires, le 22 avril 2022 au Pullman de Lubumbashi, sur le fonds spécialisé « véhicule financier ».

À l’en croire, les préparatifs avancent pour la mise en place du « Conseil Congolais de la Batterie », organe principal de gouvernance des ambitions de la RDC en matière de la chaine de valeur des batteries et véhicules électriques, et du « DRC Battery Corporation », joint-venture entre les producteurs des minerais qui rentrent dans la fabrication des batteries afin d’assurer aux usines pilotes une chaine d’approvisionnement en matière première.

Le Ministre de l’Industrie a sollicité une cohésion de l’ensemble du
Gouvernement autour de ce projet transversal afin de permettre aux congolais de profiter véritablement des ressources minières de leur pays.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU