PUBLICITÉ

Contentieux des candidats gouverneurs : Denis Kadima satisfait de la décision des Cours d’Appel

À quelques jours de la tenue d’élections des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les provinces dites à problèmes, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima a dirigé, ce mardi 19 avril à l’hôtel Béatrice, un atelier d’évaluation des contentieux des candidats gouverneurs et vice-gouverneurs dans les 14 provinces.

Devant les membres du Bureau et de la Plénière de la Centrale électorale et le Secrétaire Exécutif National, Denis Kadima a félicité les experts juristes de la CENI pour la qualité du travail abattu devant les Cours d’Appel pour défendre la dernière décision de cette institution d’appui à la démocratie après le traitement des candidatures.

Pour lui, cela a contribué à redorer l’image de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

«J’ai apprécié la qualité du travail abattu par chacun et chacune des experts juristes, travail qui a redoré sans nul doute l’image de la CENI. Il ressort des statistiques en ma possession que 47 recours en contestation des candidatures ont été introduits devant les différentes Cours d’Appel de Kinshasa (1), Maniema (8), Kasaï-Central (9), Kasaï-Oriental (4), Tanganyika (4) et Lomami (3). À terme, 44 recours ont été rejetés (soit un taux de 93%) en confirmant la décision de la CENI et 3 reçus et les candidats réhabilités (soit un taux de 6%)», a-t-il indiqué.

D’après Denis Kadima, cette performance prouve à suffisance l’expertise avérée des experts juristes dans la gestion des contentieux électoraux et qui, dit-il, s’inscrit dans la nouvelle vision de la CENI celle de placer «l’homme au centre de toute action».

Pour sa part, le 1er Vice-président, Bienvenu Ilunga Lembow, a noté que le rapport sur la gestion des contentieux par les équipes de la CENI a été globalement positif, une première expérience pour l’équipe actuelle en cette matière.

«À partir de cette expérience, nous devons nous préparer à affronter le contentieux des résultats qui ne tarderont pas», a-t-il prévenu.

Cet atelier avait pour objectif de donner l’occasion à ces experts juristes de partager avec l’assistance les expériences vécues dans le souci d’améliorer la prise en charge des contentieux électoraux des prochains scrutins et particulièrement ceux en rapport avec l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs qui sera organisée ce 6 Mai prochain conformément au calendrier de la CENI.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU