PUBLICITÉ

RDC : Libération de six prisonniers par la grâce présidentielle de Tshisekedi à Isiro

Le Ministre Provincial en charge la Justice et Droits Humains du Haut-Uele, Martin Aladro Komande, a présidé ce mercredi 13 avril 2022 à Isiro, au nom du Gouverneur de province, Baseane Nangaa, la cérémonie de libération des six (6) prisonniers, bénéficiaires de la grâce présidentielle n°21/104 officiellement signée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, le 30 décembre 2021, portant mesure collective de grâce présidentielle de la République Démocratique du Congo.

Devant les autorités politico-administratives du Haut-Uelé, deux temps forts ont marqué cette cérémonie. D’abord, les allocutions suivies de la remise des fiches de libération aux bénéficiaires, longtemps détenus à la prison centrale d’Isiro.

Selon le Directeur de cette maison carcérale, Stéphane Homari, depuis 2020, au moins 35 condamnés sont déjà libérés par la grâce présidentielle. Il a, ensuite, jeté d’éloges aux responsables judiciaires. « Les mesures présidentielles statuant sur la grâce présidentielle partant du 8 août 2020, 23 février 2021, et du 14 octobre 2021 ont déjà libéré au total 35 condamnées. Nous adressons nos remerciements aux animateurs des cours et tribunaux pour les conseils, qui ont comme  résultat, 0 cas d’évasion pendant deux (2) ans », a-t-il déclaré.

Dans son mot, Stéphane Homari a sollicité un appui du Chef de l’Exécutif provincial pour pallier aux difficultés qui rongent, à ces jours, le centre de rééducation d’Isiro. Il a, entre autres, cité le manque d’un moyen de transport des détenus pour les audiences, l’amélioration de conditions du centre de détention afin de lui permettre de faire face aux multiples menaces des maladies auxquelles sont exposés les détenus.

Au nom du Gouverneur de province Christophe Baseane Nangaa, le ministre provincial de la Justice et Droits Humains, Martin Aladro Komande, a, confient les services de communication du gouvernorat du Haut-Uelé, rendu les hommages mérités au Chef de l’État, qui, selon lui, ne ménage aucun effort dans la matérialisation de son programme d’actions.

« L’ordonnce exécutée à ce jour, relève d’une part de la volonté du Chef de l’État à se conformer aux lois du pays, et d’autres part, sa compassion envers nos compatriotes se trouvant en condition carcérale. J’invite tous les bénéficiaires de l’actuelle mesure de grâce Présidentielle, d’agir en toute responsabilité dans cette phase de réinsertion sociale, et d’éviter toute récidive qui les exposerait à des peines lourdes au regard des circonstances aggravantes qui pourront en découler. Considerant par ailleurs la situation déplorable des copatriotes restés en détention, je les encourage à s’amender de façon remarquable et à faire preuve d’une discipline irréversible durant le reste de leur détention en vue de capitaliser ce temps de rééducation prévu par la loi », a-t-il exhorté.

Par ailleurs, ladite cérémonie s’est clôturée par la remise aux bénéficiaires, des fiches de libération par la grâce présidentielle, suivie d’une enveloppe et des outils de travail, pour leur réinsertion sociale.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU