PUBLICITÉ

RDC: L’UNC remercie la Cour de cassation « pour avoir dit le Droit » en réhabilitant Vital Kamerhe devant la loi

Dans un arrêt rendu public ce lundi 11 avril 2022, la Cour de Cassation a cassé l’arrêt de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe ayant condamné Vital Kamhere à 13 ans de travaux forcés. Cette décision est saluée par l’Union pour la Nation Congolaise (UNC).

« L’Union pour la Nation Congolaise, salue la décision de la justice Congolaise en rapport avec le pourvoi en cassation introduit par son Président National l’Honorable Vital Kamhere à travers ses avocats en contestation de différents arrêts rendus au premier et au second degré dans le procès dit de 100 jours », lit-on dans un communiqué de presse parvenu à POLITICO.CD.

Selon le Secrétaire Général de l’UNC, Billy Kambale, l’arrêt de cassation totale rendu par les Hauts Magistrats et Juges, honore au plus haut point la Justice Congolaise. « Il s’agit ici de la victoire de la justice congolaise qui, indépendamment de toute influence extérieure, a su dire le Droit en rétablissant son président National ainsi que certains membres de sa famille biologique dans leurs droits », précise-t-il dans ce communiqué.

« L’UNC rend hommage au Président de la République pour son sens élevé de devoir d’état; il est resté, tout au long de la procédure, au dessus de la mêlée en garantissant l’indépendance de la justice», fait observer Billy Kambale.

Dans la foulée, il a souligné que: « l’UNC demeure engagée dans la lutte pour l’émergence d’un véritable État de Droit, protecteur des droits fondamentaux et ne ménage aucun effort pour participer, dans le cadre de notre coalition, à toute action visant le rétablissement de la paix totale à l’Est du pays et à l’amélioration des conditions de vie de nos populations.»

Il sied de noter que cette affaire impliquant l’ancien Directeur de cabinet du Chef de l’état, est renvoyée à nouveau devant la cour d’appel de Kinshasa/Gombe, mais cette-fois avec une autre composition afin de rejuger l’affaire dans son fond.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU